Ven 27 Avr - 3:32
C’que j’fais icitte? Ça fait déjà un temps que j’chus à L.A., et j’me pose encore la question, parfois. C’est con, hein? J’l’ai pas vraiment choisi, si ça avait été rien que de moi, j’serais restée à New York. Mon patron m’a transférée icitte. Il voulait que j’joue les agents doubles auprès de Kora, la patronne icitte en ville. Cette femme est une vipère. C’est elle qui m’a fait ça. C’est laid, hein? J’ai pas pu voler pendant deux semaines. Elle me hait, elle se doute que j’travaille encore pour Asag. Elle le méprise. Elle essaie de me tester, mais j’crois pas qu’elle ait de pistes. Au début, elle me faisait faire des petits boulots merdiques, mais il a bien fallu qu’elle se rende à l’évidence. J’chus mercenaire, c’que j’fais de mieux, c’est tuer. Elle a arrêté d’être constamment sur mon dos pendant un temps. Tout allait bien, j’tuais pour elle et je rapportais de l’information à Asag. Éventuellement, il est déménagé à L.A. aussi. Il veut la ville comme il a New York. C’est pour ça qu’il m’a envoyée icitte. Il a réussi à garder sa présence secrète pendant presque un an, mais Kora a fini par le découvrir. Elle m’est tombée dessus, mais j’t’épargne les détails sur ça. Elle pense que j’savais qu’il était icitte, que j’chus de mèche avec lui. Elle a pas tord, mais elle a pas de preuves. Officiellement, j’travaille pour elle. Elle continue de me donner des contrats, mais ils sont toujours plus dangereux. J’sais qu’elle veut me pousser à bout, de me briser, mais ça m’prend plus que ça. Avec Asag, on est prudents. Il s’inquiète trop, comme toujours, mais ça va aller.

Sinon, j’ai retrouvé Spike à L.A. J’m’y attendais pas. On s’était rencontrés au Chili quelques années plus tôt. Asag m'y avait envoyée pour récupérer une amulette. Ça faisait longtemps que j’avais pas aimé quelqu’un comme j’l’aime… J’pense pas que j’pourrais supporter tout le reste si c’était pas de lui. Comme quoi, L.A., c’est pas tout mal. J’y ai fait d’autres belles rencontres. Roberto par exemple. C’était le concierge d’un petit hôtel miteux sur South Flower Street. Il était d’une gentillesse comme il s’en fait plus. J’ai plus de ses nouvelles depuis que les zombies ont attaqué la ville. Il s’est changé en loup, et l’Initiative l’a attrapé. Il y a Faith aussi, une amie de Spike. Elle vit chez moi depuis qu’elle a perdu ses pouvoirs. La première fois que je l’ai vue, je venais d’arriver à L.A. Spike avait été capturé par des démons et on cherchait à le retrouver. Elle m’avait parue si forte, si sûre d’elle. Là…. Enfin, j’espère qu’elle retrouvera bientôt ses pouvoirs. J’vas essayer de relancer Asag. J’peux pas croire qu’il peut rien faire.
Il y a Connor aussi qui est resté un temps chez moi. On s’est rencontrés par hasard. J’traquais les Éliminateurs, et eux le traquaient. Je continue d’être sur leur cas, ordre d’Asag. Pendant que j’étais avec Connor, j’ai revu Petrov aussi. Il m’avait accompagnée à la soirée caritative, celle qu’avaient organisée les McKinley pour leur fondation d’hypocrites. C’est lui qui s’occupe du commerce des armes à L.A. Celui de New York est à lui aussi, j’crois bien. Tu le regardes, et tu t’attends pas à ce que ce soit un gars de la mafia. Il a le rire facile et il est très protecteur.

C’est sûr, il y a pas eu que des bonnes rencontres. J’ai des frissons juste de repenser à Greg. Mon retour du Chili a été dur…. J’chus pas toute seule, dans ma tête. Il y a l’autre, l’Oiseau. Parfois, c’est elle qui prend toute la place, au point où ce que j’sais plus c’est qui, moi. J’deviens elle, tu comprends? Ou elle devient moi? J’sais plus. C’est une des raisons pourquoi j’supporte pas le silence. Je l’entends. Sa voix, qui murmure tout le temps, qui s’arrête jamais. J’étais humaine avant d’être comme ça. Elle veut tuer ce qu’il en reste. C’est l’Oiseau qui m’a fait quitter le Chili. J’étais déjà au Venezuela quand je m’en suis rendue compte. J’ai essayé d’en finir, mais elle m’en a empêchée. Tant bien que mal, j’ai fini par faire le chemin vers New York. Mais j’voulais plus l’entendre. J’ai commencé rough : une seringue qu’un homme me plantait dans le bras. J’me souviens de rien de cette nuit, sinon que j’me suis réveillée dans une ruelle de Boston, le corps tellement endolori que j’comprenais pas comment j’étais pas morte. J’m’étais jamais sentie aussi sale. So j’en ai pris d’autre, de la poudre, des pills, ce que j’pouvais trouver pour ôter l’goût amer que j’avais dans la gueule et sa voix à elle, qui me répétait c’que j’savais déjà. Asag a pété une coche quand j’chus rentrée. Il m’a forcée au sevrage, j’ai lâché l’héro, ça me tuait anyways. Il m’a coupé les vivres pour que j’lâche le reste, mais j’sais comment faire du cash sans lui. C’est dans cet état-là que j’ai été transférée à L.A. À part Kora, la première personne que j’ai rencontrée, c’était Gregory. C’était un dealer. J’étais accro et j’manquais souvent d’argent. Tu imagines le reste. Spike s’est fait un plaisir de lui éclater la gueule et j’me suis fait un plaisir de le regarder crever. Autour de nous, le QG de Kora flambait.

C’est sûr, j’ai pas arrêté complètement, mais c’est moins pire. J’ai recommencé à jouer dans les bars country. C’est pas mal plus populaire icitte qu’à New York. Asag est pas d’accord, mais j’chus prudente. J’me sens bien quand j’joue, vivante. Ça me rappelle les seventies à Nashville, avec Josie. J’compte y retourner bientôt pour la revoir. J’ai envie de vivre, pour vrai. D’en profiter comme dans le temps qu’il y avait juste la musique. Et Spike est avec moi.
Mafia Démoniaque ~ Démone
avatar

Carte d'identité
Fiche de présentation:
Journal:
Liens:
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Following Angel Investigations ::  :: Règlement et synopsie :: Actualité et résumé-