Following Angel Investigations

Los Angeles
 
Bienvenue sur Discord!
La force est de retour et elle vous met au défi, les relèverez-vous?

Partagez | 
 

 [Conférence de presse 2018] Le retour du roi déchu... - Libre -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Julian McKinley
Dictature « Tolérance 0 » ~ Sorcier

avatar
MessageSujet: [Conférence de presse 2018] Le retour du roi déchu... - Libre -   Lun 1 Jan - 21:39

Après presque un an d'absence, il était temps d'annoncé son retour afin de rassuré une partie de la population mais aussi d'officialisé les choses. Ce qui n'était pas du goût de tout le monde, mais il y a des choses que, même sous la joule d'un monstre, on est obliger de faire pour avoir plus de possibilité. Julian avait mit quelques temps à convaincre l'homme qui le menaçais lui et ses proches de le laisser faire cette conférence public, mais il avait finit par trouver les bons arguments, lui expliquant qu'ainsi, il aurait plus de possibilité d'intervention. Mais surtout, cette conférence permettait enfin à Gabrielle d'obtenir les pleins pouvoirs sur la Californie, chose qu'elle n'aurait eue qu'après la mort officiel de son mari, où bien une élection unanime des citoyens du pays.

Grâce à la puissance de Gabrielle uni à la sienne, il put faire disparaître ses cicatrices afin de ne pas affolé le public, depuis qu'il était revenue à ces côté, ils unissaient leurs pouvoirs, comme à l'époque, pour cacher se changement aux yeux des autres. Dans le bureau du chef du journal du Los Angeles Times, Julian se préparait à se lancer à l'eau, sans parachute pour une foi, pas de texte près écrit par un inconnu payer pour ça, pas de support, juste lui, les journalistes sans scrupules et les citoyens de Los Angels. Habillé sur son 31, chemise, cravate, tout ce qu'il détestait, il prit une bouffé d’oxygène et se lançât dans l'arène. Juste à l'extérieure du bureau se trouvait Brown, un sourire solaire dessiné sur son visage et sa femme, toujours aussi radieuse. Il vint à leurs rencontre, se regardèrent tout trois, puis ils lui ouvrirent la marche jusqu'à l'entrer du Los Angeles Times, là où tout le monde les attendaient. Un petit piédestal avait été ériger à un bout de la pièce pour que le gouverneur puisse prendre place, ce qu'il fit sans attendre qu'on l'annonce, avant de prendre la parole.

- Bonsoir à toutes et à tous,
comme vous pouvez le constater de vos propres yeux, non je ne suis pas mort.


Un sourire se dessinât sur son visage afin de rassurer la foule, puis il reprit.

- Tout d'abord je vous souhaites à tous une excellente année 2018, qu'elle vous soit profitable et meilleure que la précédente. En ce qui concerne cette conférence, vous allez en effet pouvoirs poser toutes les questions que vous voulez, qu'elles soient d'ordre public ou bien personnelles car je me doute qu'il y a plein de choses à demander, mais tout d'abord je vais officialiser une chose très importante. J'ai put être témoin de l'évolution de ma femme au gouvernement, elle a sut faire face à la pire des chose qui puisse arrivé à un être humain et honnêtement, jamais je n'aurais cru un jour possible qu'un tel drame ne nous arrive à nous... C'est un peu comme quant on regard un fait divers à la télévision, on se dit que ces choses arrives au autre, mais jamais à nous ou notre famille. Cette expérience m'a ouvert les yeux sur le contraire. Les créatures surnaturelles se moque bien que vous soyez professeur de français dans une école de banlieue, banquier dans une des plus grande banque d'Amérique ou encore gouverneur de Californie, tout ce qu'elles veulent c'est instaurer la terreur dans nos cœurs et ce peut importe la façon. Et je peux dire, sans trop me tromper, qu'elle y arrivent très bien. Enfin, je m'égare, pour en revenir à ma très chère femme, je voudrais, officiellement et par mon vivant, lui donner tout pouvoirs au poste de gouverneur de Californie, je lui donne mon poste, mes pouvoirs ainsi que les responsabilité qui vont avec. J'ai toute confiance en elle pour tenir ce rôle public qui lui va si bien, durent l'année qui c'est écouler, elle a parfaitement su faire ces preuves, et ce dans la pire des situation, je ne sais pas moi même si j'en aurait été capable.

Julian se tournât vers sa femme et l'applaudit fortement, suivie très vite par toute l'assemblé. Puis il reprit.

- Maintenant que c'est fait et que je ne suis plus gouverneur, je vous laisse poser vos questions ouvertement et sans retenue, je tacherais d'y répondre au mieux temps qu'elles ne sont pas trop déplacé.


Dernière édition par Julian McKinley le Mar 2 Jan - 21:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabrielle McKinley
Dictature « Tolérance 0 » ~ Sorcière

avatar
MessageSujet: Re: [Conférence de presse 2018] Le retour du roi déchu... - Libre -   Mar 2 Jan - 13:17

Le retour de Julian avait été compliqué à gérer pour Gabrielle, il lui avait fallu un peu de temps pour comprendre son mari, et ce qui se tramait autour de lui. Il n’était plus l’homme indépendant qu’il avait toujours été, il était menacé, ainsi que sa propre famille par quelque chose de plus puissant que le couple lui-même. Mais elle n’avait pas lâché Julian et pas seulement parce que c’était nécessaire pour consolider sa place comme nouveau gouverneur. Elle avait toujours soutenu son mari, et malgré ses cicatrices, malgré ses blessures qui n’étaient pas que physiques, elle continuerait de lui être loyale.

Sous l’impulsion de Julian, ils avaient décidé de faire une conférence de presse qui permettrait d’officialiser son retour. Jusque-là, il était resté très discret, mais sa présence était devenue impossible à cacher. Depuis le matin, elle pouvait sentir la nervosité de son mari. Contrairement à elle, il n’avait pas ce naturel pour les évènements publics, il le faisait davantage par obligation, et s’y était très bien formé. Elle l’avait encouragé de quelques paroles et d’un baiser, avant de le laisser se concentrer et de rejoindre Brown, toujours aussi présent. Ils échangèrent un regard de connivence avant de rejoindre le Los Angeles Time.

Sans attendre, Julian commença son discours. Gabrielle l’écouta d’une oreille discrète, elle en connaissait déjà la teneur. Son attention était davantage focaliser sur le public. Contrairement à ce qu’elle et Brown avaient recommandé, Julian avait souhaité que la conférence soit publique et largement ouverte. Elle aurait préféré qu’elle soit réservée à un petit nombre de journalistes qui étaient connus pour les appuyer. Il y avait du monde, et plus de visages inconnus qu’à l’ordinaire. C’était quitte ou double… Les questions qui seraient posées pourraient être plus déstabilisantes que prévues… mais elle se tenait prête à soutenir Julian si c’était le cas.

Il venait au bout de sa déclaration en complimentant son travail. Elle le remercia avec un sourire faussement modeste. Les applaudissements retentirent dans la salle, signe de sa popularité réelle. C’était plutôt bon signe pour la suite. Alors que son mari laissait maintenant la place aux questions des journalistes ou simples citoyens, elle resta en retrait. C’était le moment de Julian, elle en aurait bien d’autres pour elle… Brown était à quelques pas, mais elle ne s’en rapprocha pas, ne voulant pas laisser cours à des rumeurs éventuelles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lisbeth Salender
Innocents~Humaine

avatar
MessageSujet: Re: [Conférence de presse 2018] Le retour du roi déchu... - Libre -   Mar 2 Jan - 18:10

Lisbeth n’aimait décidément pas les endroits bondés, elle avait plutôt l’habitude de les fuir. C’est donc avec nervosité qu’elle s’était préparée à cette réunion publique. Elle ne pouvait pas faire autrement que de s’y rendre. Toutes ses dernières recherches finissaient toujours par la ramener à l’Initiative, mais aussi à ce couple les McKinley. Après avoir lu beaucoup de choses sur eux, fait des recherches, elle avait besoin de se faire une idée en direct, de les voir.

Elle arriva parmi les premiers, elle préférait avoir le temps de prendre ses repères avant que la salle ne soit bondée. Elle s’installa dans les derniers rangs, suffisamment proche de la sortie. Cela lui permettrait aussi de voir la salle. Elle était aussi curieuse de voir qui viendrait à cette annonce publique. Elle sortit un calepin et un crayon de papier. Elle n’avait aucun besoin de prendre des notes, sa mémoire lui permettrait de se souvenir de chaque mot, chaque visage. Mais elle en avait besoin pour occuper ses mains trop nerveuses. Et puis elle savait que cela lui donnerait un air occupé, et repousserait les éventuelles personnes qui auraient l’idée étrange de vouloir lui faire la conversation. Elle commença d’ailleurs à griffonner, de simples dessins géométriques qui se répétaient à l’infini.

Pourtant, discrètement, mais régulièrement elle jetait des coups d’œil à la salle qui se remplissait. Elle reconnut plusieurs journalistes connus, dont l’un d’entre un qui restait fameux : Mickaël Bloomvist. Il était celui par qui tout cela avait commencé, lorsqu’il avait révélé l’existence des forces surnaturelles. Elle appréciait son travail qui restait intègre par rapport à un certain nombre de ses collègues dont les articles à la gloire des McKinley étaient dégoutants d’hypocrisie.

Enfin l’invité d’honneur, ou plutôt les invités arrivèrent, la femme du gouverneur et le directeur de l’Initiative en tête, suivit de Julian McKinley. Elle les observa s’installer, l’ancien gouverneur au pupitre, les deux autres à proximité. Elle devait bien le reconnaître le couple dégageait un charisme évident, à la fois de manière individuelle, mais aussi dans leur complémentarité, dans les quelques regards échangés. Mais quelque chose la mettait mal à l’aise, sans qu’elle ne parvienne encore à se l’expliquer.

« Monsieur le Gouverneur, enfin M. McKinley dorénavant, je souhaitais d’abord vous souhaiter un bon retour parmi nous. Et ma première question sera simple : est-ce que vous allez bien ? »

La première question posée par le correspondant d’un journal totalement à la solde de l’Initiative donna le ton. Malgré toute sa bonne volonté, le visage de la brune trahit son incompréhension devant autant de manque de professionnalisme… Malgré le peu d’intérêt de la réponse, elle continua à observer le « héros » du jour ainsi que sa femme.

« M. McKinley, où aviez-vous disparu pendant tout ce temps ? Et d’après nos informations, vous êtes à Los Angeles depuis plusieurs semaines. Pourquoi êtes-vous resté caché de vos concitoyens aussi longtemps, auriez-vous quelque chose à cacher ? »

Le directeur de l’Initiative fit un léger mouvement, sans doute pour interrompre le flot de question qui n’était pas à l’avantage de l’ancien gouverneur. Il fut arrêté dans son action par un geste tout aussi discret de Gabrielle McKinley, sans qu’elle n’ait besoin de dire un seul mot. Les yeux bleus de la nouvelle dirigeante de Californie prirent une teinte plus foncée.

« et enfin ne trouvez-vous pas que donner vos responsabilités sans consultation à votre propre femme n’est pas tellement respectueux de vos citoyens ? »

Un très léger sourire se planta sur les lèvres de Lisbeth, parfaitement d’accord avec les questions posées par Bloomvist. Un léger brouhaha circula dans la salle. Il était rare, voir exceptionnel que le gouverneur se fasse interpellé de cette manière. Mais Bloomvist se savait sans doute encore un peu protégé par sa notoriété
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julian McKinley
Dictature « Tolérance 0 » ~ Sorcier

avatar
MessageSujet: Re: [Conférence de presse 2018] Le retour du roi déchu... - Libre -   Mar 2 Jan - 21:28

Julian attendais les questions des journalistes ainsi que des citoyens, mais il s’attendait à en avoir des plus durs à son égare. Cependant au ressentit de la nervosité qui animait son ami, c’était déjà de trop pour lui. Mais comme promis entre eux, Gabrielle lui fit signe de ne pas intervenir, Julian l’avait explicitement demandé, aucune intervention extérieur, il savait exactement ce qu’il avait à faire, et il le ferait.

Le premier journaliste lui demanda s’il allait bien ce qu’il répondit tout simplement par les formules basiques puis Bloomvist prit la parole, espérant surement déstabiliser l’ex gouverneur, mais sans effet. Au contraire, pour débuter il releva le manque de politesse du journaliste en appuyant fortement sur la salutation qui débutât sa réponse.

- Bonsoir Monsieur Bloomvist, enchanté de vous compté parmi nous, même si le contraire m’aurait fortement étonné. Pour répondre à vos questions tout a fait louable, je vais commencé par la dernière en vous répondant tout simplement que la loi me l’autorise parfaitement et également qu’en vu des sondage ma femme à une bien plus grande notoriété que moi-même, alors avec ces informations, que vous sembliez ignoré, pensez-vous toujours que mon choix, qui est également celui de nos cher citoyens, ou du moins de la majorité d’entre eux si ce n’est pas votre cas, est toujours irrespectueux de leurs personne ?

Julian avait parfaitement prévue ce genre de question et il avait fait également les choses en connaissance de cause, du coup sa réponse et le visage qui commençait à ce décomposé du journaliste lui décrochât un sourire franc. Puis le calme revenu suite à cette réponse il continuât.

- Mais en effet, vous avez cependant raison sur un point, ou presque, ça fait déjà quelques semaines que je suis à Los Angeles, quelques mois même, à dire vrais je crois même ne jamais avoir quitté la ville. Mais après mon enlèvement et ma fuite réussi, je le suis retrouvé à Littel Arménia, dans les favelas. C’est ma très chère femme qui a réussi à me retrouver grâce une charmante infirmière qui m’a reconnu. En effet, une foi sortie du guêpé dans lequel j’étais j’ai terminé inconscient dans un petit hôpital, je suis donc resté dans le coma durent presque 4 mois avant d’être transféré dans les services de santé plus adapté à mon état, ce qui m’a sauvé la vie. Je dois donc la vie à cette jeune femme dont je ne connais hélas même pas le nom. J’ai eue quelques mois de rééducation après mon réveil, c’est la raison pour laquelle je n’ai pas put venir ici vous parlez plus tôt.

Julian se tournât vers sa femme avant de continuer son discourt.

- Il faut également savoir que sans ma femme je ne serais plus de ce monde, alors que tout le monde, ou presque, avait abandonnée l’espoir de me revoir et m’avait déjà enterré, elle n’a jamais laissé tomber. Elle a fait circuler ma photo dans tout les hôpitaux de la ville, même les plus reculés, et c’est cette détermination qui m’a sauver la vie, c’est également cela qui m’a décider encore plus pour de donner ce poste. J’ai peut-être été élu par les citoyens lors d’un vote aux urnes, mais croyez moi, Gabrielle à été élu par le cœur de ces derniers, et ces encore plus important qu’un vote sur papier. Même le président ne pourrait rien faire contre l’amour que lui portent nos concitoyens, j’en suis presque jaloux.

Julian était tout sourire, et de plus en plus à son aise derrière son pupitre, répondre aux journalistes sans la casquette de gouverneur était finalement plus simple qu’il n’aurait cru.

- Merci monsieur Bloomvist, j’espère avoir répondu à vos questions, quelqu’un d’autre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Connor
Pacte des Insurgés ~ Humain

avatar
MessageSujet: Re: [Conférence de presse 2018] Le retour du roi déchu... - Libre -   Dim 7 Jan - 13:00

J'entre dans la grande salle en bousculant quelques journalistes au passage. Je suis un peu en retard, mais avec le monde qu'il y a ça m'étonnerais que quelqu'un l'ait remarqué.

Mes yeux trouvèrent les McKinley. J'ai déjà vu leur visage, dans des articles qui disaient à quel point nous avons de la chance d'avoir un gouverneur aussi blabla... Mais les avoir en face, c'est autre chose. Le couple dégage une froideur intimidante et bien évidemment le pouvoir.

Les questions que posa le journaliste Mr. Bloomvist auraient pu me donner le sourire, mais l'indifférence de Julian et surtout le fait qu'il ait pu répondre à ces questions comme s'il avait déjà prévu le cou, me mettait surtout mal alaise. Un journaliste juste à côté de moi fut désigné pour poser la prochaine question :

-Monsieur McKinley, quels sont vos projets futurs ?

L'homme avait un regard sévère, mais dans ses yeux on pouvait voir l'admiration qu'il portait au gouverneur. Puis il poursuivit :

-Savez-vous qui a organisé cette attaque lors de la soirée caritative ? Et surtout pourquoi ?

La réponse me paraissait évidente, quelqu'un qui est contre l'Initiative ou qui veut le pouvoir de celui-ci.

Un photographe à côté de ce dernier ne cesser de prendre des photos du gouverneur, ce qui encore une fois me mit mal alaise. J'ai envie de lui arracher l'appareil, mais je garde mon calme et observe le journaliste en question qui fixe le gouverneur les yeux brillants. Mon regard se porte alors vers les Mckinley aussi impatient d'avoir une réponse que la foule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julian McKinley
Dictature « Tolérance 0 » ~ Sorcier

avatar
MessageSujet: Re: [Conférence de presse 2018] Le retour du roi déchu... - Libre -   Mer 10 Jan - 15:56

Après sa réponse les flashs s’affolèrent, l’ex gouverneur avait tapé dans le mil pour sa première réponse, puis plusieurs mains se levèrent en même temps, il désignât un petit chauve trapu qui se trouvait au fond de la salle, au côté d’un retardataire, qui lui demanda ce qu’étaient c’est projets future. Julian prit une bonne inspiration, connaissant les foudres qu’allait déclencher sa réponse dans son entourage, peut-être même que Brook tenterait de terminer la conférence…  Puis après un regard rapide à sa femme, il prit la parole en s’adressant aux personnes présente dans l’assistance.

- Mes projets sont simple monsieur Rivers, je compte allez sur le terrain.

A ces mots des bruits se firent entendre dans l’assemblé, le public devait s’attendre à tout sauf à ça. Jamais Julian n’avait fait part d’une quelconque envie de faire partie d’un commando de l’initiative, et pourtant…

- Suite à ce qu’il vient de m’arrivé je me sens plus investit que jamais dans la lutte contre les forces du mal. J’ai donc décidé d’aider plus activement l’initiative à combattre ces créatures et à vous protégez. Je travaillerais avec l’agent Brown mais également avec l’agent Finn sur le terrain. Je pourrais ainsi avoir une action directe sur ce qu’il se passe autour de nous, que se soit dans les bureaux comme sur le terrain.

La réalité à cette annonce était qu’ainsi il pouvait voir où en était l’initiative dans leurs traque des créatures mais surtout des sorciers, si un simple doute était émis au sujet de Gabrielle et lui, alors il pourrait contrer cette trouvaille. Et surtout vérifier que les loup-garou qui le connaissent ne disent rien à son sujet. Cette décision était purement stratégique, mais Julian avait un doute sur la possibilité qu’aurait Gabrielle à accepter cela. Puis avant que Brook ou Gabi n’intervienne il se pressa de répondre à la seconde question posé par le journaliste Rivers.

- Et pour ce qui en ai de la ou les personnes, ou créatures derrière l’attaque lors de la soirée caritative, nous sommes encore à la recherche des coupables. Cependant nous avons put découvrir qu’il y avait bien quelqu’un derrière tout ça car suite à de plus amples recherche nous avons put en déduire que ces Zombies, ou ces non morts, son revenue grâce à l’utilisation de plusieurs talismans dont certains on déjà été retrouvé et détruit. Cependant nous n’avons pas plus d’information pour le moment.

Julian reprit son souffle avant d’ajouter :

- D’autres questions? Oui vous.

Il désigna une autre personne dans l’assistance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabrielle McKinley
Dictature « Tolérance 0 » ~ Sorcière

avatar
MessageSujet: Re: [Conférence de presse 2018] Le retour du roi déchu... - Libre -   Lun 15 Jan - 12:38

Malgré le ton incisif de Mickaël Bloomvist, Julian ne se laissa pas déstabilisé. Tranquillement, mais  la voix suffisamment ferme pour faire impression, il s’expliqua en mettant en avant son besoin de récupérer. Il termina en la valorisant, elle esquissa un sourire sobre de circonstance, juste ce qu’il fallait pour paraître suffisamment modeste malgré les compliments de Julian. Il insista sur sa popularité qui était réelle et ne pouvait guère être remise en question.

La conférence se prolongea, les derniers arrivants rejoignaient la salle. Comme à son habitude elle en profitait pour observer les lieux. La conférence avec une ouverture plus libre avait attiré un public différent, sans doute plus jeune d’ailleurs. C’était plutôt intéressant, il s’agissait toujours d’une population difficile à capter politiquement, qui pouvait se révéler très instable.

Une nouvelle question arriva, sur les projets de Julian. Il comptait rejoindre le terrain ? Alors qu’il expliquait un peu plus en détail ce qu’il entendait par là, cette fois Gabrielle ne parvint pas totalement à cacher sa surprise, cherchant du regard pendant une seconde Brown. Est-ce qu’il était au courant ? Est-ce qu’ils avaient décidé cela en secret, sachant pertinemment qu’elle ne serait pas d’accord ?

Mais la surprise était tout aussi visible dans le regard de son amant. Ainsi il s’agissait d’une décision provenant uniquement de Julian… A quoi jouait-il ? Pourquoi voulait-il jouer les héros en se mettant en danger ? Ce n’était pas pour lui… depuis son retour, elle ne comprenait plus ses décisions, qui il était… Il semblait avoir en lui une énergie… ou plutôt une violence qu’il cherchait à maîtrise et qu’elle ne lui connaissait pas. Et elle n’aimait pas ça… et encore moins qu’il commence à lui cacher ses décisions. Jusqu’à présent, ils avaient toujours tout partagés, ils n’avaient jamais rien décidé sans se concerter. Pourquoi agir différemment aujourd’hui alors que cela leur avait réussi jusqu’à présent ?

Elle chercha un moyen d’intervenir, de revenir sur cette annonce publique… Mais déjà Julian répondait à une question, puis invitait d’autres personnes à l’interroger. Clairement, il faisait en sorte de lui bloquer toute possibilité de prendre la parole. Ses yeux bleus se noircirent clairement. Elle ne supportait pas d’être mise sur la touche de cette manière.

« Quand comptez-vous aller sur le terrain ? Autoriseriez-vous un journaliste à vous suivre dans votre action pendant plusieurs jours ? »

Un des journalistes flairait déjà la bonne opportunité de faire un article en faveur du gouverneur et se précipitait sur l’occasion. A son tour, Gabrielle ne laissa pas le temps à Julian de répondre.

« Pas pour le moment… Comme vous le voyiez, Julian est très enthousiaste à l’idée d’apporter sa contribution au plus proche des professionnels de l’Initiative. Mais comme vous le savez, cela nécessite une excellente condition physique. Alors comme pour les autres soldats de l’Initiative, il devra d’abord passer une visite médicale pour confirmer que tout est bon »

Elle s’arrêta une seconde alors que des visages d’incompréhension se levaient vers elle

« En temps que gouverneur et donc responsable de l’Initiative, je ne souhaite pas qu’il y ait de différence entre un autre citoyen et M. McKinley , parce qu’il est l’ancien gouverneur, ou mon époux… mais surtout… »

A nouveau elle marqua une pause pour adopter le visage de circonstance

« surtout il y a quelque mois j’ai cru perdre pour toujours mon mari, mon ami, et je ne veux pas que cela se reproduise. Nous croyons à cette lutte contre les démons, nous nous impliquons, nous sommes même prêts aux sacrifices nécessaires… mais pas quand ils peuvent être évité avec un certaine prudence »

Sur ces derniers mots, elle avait choisi le bon ton, juste assez mélodramatique pour faire passer l’émotion qui éviterait que son intervention  soit remise en question. Elle planta aussi son regard dans celui de Julian. Ses yeux bleus restaient toujours aussi glaciales, mais seul quelqu’un les connaissant bien aurait pu sentir ce qu’il se passait dans le couple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julian McKinley
Dictature « Tolérance 0 » ~ Sorcier

avatar
MessageSujet: Re: [Conférence de presse 2018] Le retour du roi déchu... - Libre -   Jeu 18 Jan - 21:39

Alors qu'il voulu réponde au troisième journaliste, Gabrielle prit la parole, le coupant dans son élan, mais à sa réponse un sourire en coin se dessina sur le visage de Julian, décidément cette conférence l'amusait réellement. Une fois que sa femme eue terminé sa tirade il la prit par le bras fermement mais aussi avec tendresse afin qu'elle reste auprès de lui, comme un soutient ç ce qu'il allait dire.

- En effet comme vient de vous le dire ma très chère femme je vais devoir passer divers tests, physique, psychologique et médicaux... Mais je peut dors et déjà vous dire que les tests Psychologique on été valiser par le médecin de l'initiative il y a deux jours.

Son regard brillant de malice se tourna vers sa femme afin de voir la colère qui grandissait en elle. Touché... Voilà ce qu'il se disait au font de lui, mais sans rien laisser paraître au reste du monde. Puis il reprit.

- Les deux autres contrôle auront lieux la semaine prochaine, et soyez-en sur, vous serez les premiers informer des résultats. En attendant je vous souhaite de nouveaux à tous une très belle et heureuse année, qu'elle vous soit profitable.

Le jeune homme prit alors la direction du bureau du directeur du Los Angeles Times, mais avant d'entrer dans la petite salle vide, il se retourna face à Gabrielle, à l'abri des regards et lui susurrât quelques mots bien poser à l'oreille.

- Sache que si je te donne se poste se n'est ni par envie, ni par plaisir mon cœur, mais par obligation, et sache également que je n'ai pas encore signer quoi que se soit et que je peux parfaitement revenir sur ma décision... Alors oui il y aura des contre partie, et l'initiative en fait partie, pour le reste nous verrons ça au dîné très chère.

Et avant même qu'elle ne le suive dans le bureau Julian referma la porte activement avant de desserrer sa cravate...

- Voilà vous avez eue ce que vous vouliez. Je ne suis plus gouverneur, qu'attendez-vous de plus? Vous avez toute la place maintenant, elle me déteste, allez-y profitez en. Elle sera très facile à cueillir maintenant.

L'homme au chapeau et au style de haute classe sortie de l'ombre et, un sourie machiavélique s'adressa à l'ex gouverneur

- Oui, oui très bien... Mais nous n'en avons pas encore tout à fait terminer monsieur McKinley.

Puis Charles prit le gouverneur par le bras et tout deux s'éclipsèrent sans un bruit juste avant que le porte du bureau ne s'ouvre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabrielle McKinley
Dictature « Tolérance 0 » ~ Sorcière

avatar
MessageSujet: Re: [Conférence de presse 2018] Le retour du roi déchu... - Libre -   Sam 20 Jan - 11:57

Gabrielle pensait que son intervention permettrait de clore le débat, au moins temporairement, sur l’intégration de Julian dans l’Initiative. Mais à nouveau son mari joua la surprise en reprenant la parole. Il annonça qu’il avait déjà passé un premier test psychologique auprès du médecin de l’organisation militaire. Une nouvelle vague de colère saisit la brune, mais elle savait prendre sur elle pour que seule la couleur un peu plus foncé de ses yeux bleus ne la trahisse.

Julian clôtura la conférence de presse par quelques mots classiques de vœux pour la nouvelle année. Gabrielle accompagna ses dernières phrases d’un large sourire, malgré les questions qui se bousculaient dans sa tête. Qu’est-ce que cherchait Julian ? Pourquoi ne lui avait-il rien dit et semblait agir dans son dos ? Ce n’était pas tant qu’il rejoigne l’Initiative qui la dérangeait, même si elle trouvait ça dangereusement stupide, mais surtout qu’il prenne ses décisions sans même la consulter. Est-ce que c’était ça maintenant leur couple ?

Julian s’éloignait déjà. Mais avant de quitter la pièce, et à l’abri des regards des journalistes, il lui murmura quelques mots à l’oreille. Le visage de la brune se tendit clairement en entendant ses menaces. Là il allait trop loin en suggérant qu’il pourrait lui reprendre le poste de gouverneur, ce poste qu’elle avait réussi à conserver au prix de multiples intrigues, malgré sa disparition... Elle n’eu pas le temps de lui répondre, et c’était d’autant plus compliqué que déjà des journalistes essayaient de prolonger la conférence de presse en lançant des questions pour elle.

« Je vous remercie d’être venu, j’aurais l’occasion de répondre à vos questions une autre fois. En attendant le service de communication reste disponible »

Le public fut invité à quitter les lieux. Gabrielle profita du brouhaha pour rejoindre Brown.

« Quelque chose ne va pas avec Julian… On se voit cette après-midi » lui indiqua-t-elle discrètement avant de quitter les lieux à son tour et rechercher son mari. Elle ne voulait pas attendre le soir pour qu’il s’explique. Mais lorsqu’elle arriva dans le bureau du directeur du journal qui avait été mis à disposition de l’ancien gouverneur, celui-ci était vide.

« Julian ? » interrogea-t-elle tout de même, comme si il allait réapparaître. Ce n’était pas l’habitude de son mari d’utiliser la magie pour quitter des lieux publics, il était plus prudent. Elle allait quitter les lieux lorsque quelque chose la retint. Elle pouvait sentir la magie dans la pièce, confirmant que Julian s’était éclipsé de cette manière… Mais il y avait autre chose… Elle parcouru la pièce, s’imprégnant des lieux avant de s’asseoir sur le fauteuil. Elle ferma les yeux pendant un long moment pour se concentrer. Julian n’avait pas été seul ici, cela ne faisait aucun doute. Il y avait la trace d’une autre présence… quelque chose de puissant, de maléfique… d’animal… Cette dernière sensation lui arriva soudain, elle le mémorisa…

L’après-midi, elle devait participer à l’inauguration d’une nouvelle antenne qui accueillierait un groupe de militaires et de tueuses de l’Initiative. Mais elle décida d’annuler. Il lui fallait un peu de calme, qu’elle réfléchisse. Elle ne pouvait toujours pas croire à la scène surréaliste qui venait de se passer : Julian la menaçant, prenant des décisions irrationnelles… Il devait avoir une raison à cela, elle devait comprendre. Peut-être que la magie pourrait l’aider…
A son tour, Gabrielle s’éclipsa pour arriver dans leur appartement au dernier étage de l’immeuble qui appartenait à Julian.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lisbeth Salender
Innocents~Humaine

avatar
MessageSujet: Re: [Conférence de presse 2018] Le retour du roi déchu... - Libre -   Sam 20 Jan - 14:56

Du fond de la salle, Lisbeth suivait avec attention la conférence de presse. Elle continuait de griffonner sur son calepin mais relevait régulièrement la tête pour ne rien rater. La salle l’intéressait moins, elle avait pu repérer une grande partie des journalistes, pour le reste c’était des inconnus. Son attention se portait davantage sur le gouverneur et sa femme. Le discours en lui-même l’intéressait peu, elle pourrait tout retrouver dans les journaux du lendemain. Elle était plutôt curieuse de découvrir le couple, leur présence, leur façon d’être…

Lorsque l’ancien gouverneur annonça qu’il allait rejoindre l’initiative, un bruissement parcouru la salle. Il avait surpris tout le monde… Lisbeth y comprit, mais surtout, ce fut la réaction de l’épouse de Julian McKinley qui l’étonna, alors que justement c’était elle qu’elle observait à ce moment-là. Ce fut très discret, mais Lisbeth eu l’impression qu’elle était aussi surprise par la nouvelle de son mari que le reste de l’assemblée. Elle ne paraissait pas ravi… et la façon dont la nouvelle responsable de l’Etat prit la parole pour atténuer l’importance de cette décision confirma ses doutes… Elle n’était pas la seule à penser cela, elle pouvait voir Bloomvist quelques sièges plus loin écrire avec précipitation sur son carnet : « interroger G. MK. et B.B sur décision J. MK »
Est-ce que cela avait vraiment de l’importance ? A priori pas vraiment, et n’avait sans aucun doute aucune conséquence sur l’existence des démons dans la ville ou encore la politique dictatoriale du couple… Mais pourtant la scène était clairement en décalage avec la présentation habituelle des McKinley, apparaissant toujours comme le couple parfait avec les mêmes idées pour la Californie… Elle n’aurait pas su dire pourquoi mais quelque chose l’intriguait.

Elle ne lâcha pas des yeux l’ancien gouverneur et sa femme alors que la conférence tirait à sa fin. Julian McKinley s’arrêta quelques secondes vers sa femme, elle ne pouvait pas savoir ce qu’ils se disaient mais la grande brune ne semblait pas ravie… Les responsables de la communication commencèrent à faire sortir le public, Lisbeth traina un peu, elle ne voulait pas se trouver dans le flot des personnes qui quittaient les lieux. Et puis elle continuait d’observer Gabrielle McKinley. Elle ne le regretta pas, celle-ci se rapprocha du directeur de l’Initiative. Lisbeth était trop loin pour l’entendre mais son visage tourné vers elle lui permit de lire sur ses lèvres. Elle avait appris à le faire quand elle était encore très jeune, c’était une façon de comprendre ce que les médecins ou autres disaient sur elle alors qu’ils s’éloignaient toujours de quelques mètres après l’avoir examiné sous toutes les formes…

*Quelque chose ne va pas avec Julian… On se voit cette après-midi*

Cette fois-ci, elle était obligée de quitter la salle… de toute façon Gabrielle McKinley avait quitté la pièce. Elle n’aurait plus rien à apprendre maintenant… Mais la conférence de presse, et surtout tout ce qui s’était joué dans le couple avait attisé sa curiosité. Elle voulait en savoir plus. Alors qu’elle reprenait la direction de son appartement, déjà elle recherchait plus d’information sur l’histoire des McKinley. Le plus difficile serait de faire le tri dans la masse des communications officielles…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Connor
Pacte des Insurgés ~ Humain

avatar
MessageSujet: Re: [Conférence de presse 2018] Le retour du roi déchu... - Libre -   Lun 22 Jan - 12:27

-Mes projets sont simple Mr Rivers, je compte aller sur le terrain.

J'avale de travers mon café. Quoi ?! J'ai peut-être juste mal entendu. Je regarde autour de moi, tous sont aussi interloqués que moi. Je ne peux pas mettre ça sur une hallucination collective.
Le gouverneur poursuivit, aussi impassible que tout à l'heure. Il expliqua qu'il voulait "avoir une action directe sur ce qu'il se passe sur le terrain". D'un côté ça pourrait être une bonne nouvelle : il pourrait se blesser... ou mourir.

Mr Mckinley poursuivit en disant qu'il ne savait pas qui aurait bien pu l'attaquer. Bien qu'ils aient plusieurs ennemis. Mais après l'annonce qu'il nous avait faite précédemment, celle-ci n'avait plut aucun intérêt. Quand il eut fini d'autres journalistes tentèrent de ramener le sujet précédent, cependant cette fois, ce fut la femme de celui-ci qui répondu.

Elle expliqua les divers tests que son mari devait effectuer. Et puis... elle enchaîna sur un petit discours sur : à quel point son mari est important pour elle. J'ai la drôle de sensation qu'elle cherche à attendrir celui-ci plutôt que nous.

À nouveau, Mr Mckinley prit la parole en disant qu'il avait déjà procédé à plusieurs tests physique. Mon regard passe du gouverneur à sa femme, plutôt en colère, soit dit-en passant. Elle semble ne pas avoir été au courant de ça. Un nuage noir plane au-dessus du couple, et même le plus crédule d'entre nous le vois.

Le gouverneur mit un terme à la conférence et sa femme nous invita à partir. Je reprends une gorgée de mon café et repars. J'ai peut-être bien fait de venir tout compte fait
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Conférence de presse 2018] Le retour du roi déchu... - Libre -   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Conférence de presse 2018] Le retour du roi déchu... - Libre -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le retour face au réel [libre]
» Retour-surprise: Baby Doc a-t-il été manipulé?
» La Presse en Haïti doit prendre garde aux menaces de Michel Martelly
» LE RETOUR DE L'ARMÉE HAITIENNE EN HAITI N'EST PAS UNE OPTION MAIS UNE OBLIGATION
» Retour aux bercailles [Qui veut]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Following Angel Investigations :: Los Angeles :: Downton Los Angeles :: Los Angeles Times-
Sauter vers: