Following Angel Investigations

Los Angeles
 
Bienvenue sur Discord!
La force est de retour et elle vous met au défi, les relèverez-vous?
Julian annonce son grand retour, venez participer à la conférence de presseorganisé en son honneur.

Partagez | 
 

 Mafia démoniaque [2/6]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Creature War
Admin

avatar
MessageSujet: Mafia démoniaque [2/6]   Mar 28 Nov - 22:43

Mafia démoniaque


Deux villes, deux organisations unies dans le crime.
Elles ont un but commun: empêcher la suprématie humaine.
L'une propose une dictature démoniaque, l'autre l'harmonie des espèces.
Vont-elles atteindre leur but?


Pris - ○ Libre - ○ Réservé - ○ PNJ



Asag
Blanche Dubois
Morpheüs
Anaël
° Kora
° Bélinda

N'hésitez pas à revoir l'histoire des personnages à votre sauce.




Dernière édition par Creature War le Mar 28 Nov - 22:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Creature War
Admin

avatar
MessageSujet: Re: Mafia démoniaque [2/6]   Mar 28 Nov - 22:46

asag

Nom : //
Prénom : Asag
Surnom : Lorsqu’il a affaire à des humains, il utilise parfois le nom de l’homme dont il a volé le corps, soit Fyodor Abramov.
Âge réel : Nul ne le sait. Certains de ses souvenirs remontent à l’Antiquité. Cependant, lui-même ne pourrait dire si ces souvenirs lui appartiennent ou s’il les a volés, tant ils sont anciens et confus.
Âge physique : Environ 55 ans, mais il paraît plus vieux. La prison, la violence, la vie.
Date de naissance : Inconnue, mais il a pris une apparence humaine dans les années 20.
Lieu de naissance : Asag vient d’un monde qui n’est pas le nôtre. Il a acquis le corps d’un homme russe alors qu’il était prisonnier en Sibérie.
Nationalité : -
Orientation sexuelle : Il aime les femmes. Il les aime jeunes et belles.
Situation civile : Marié à son travail
Situation familiale : Inexistante
Profession : Dirigeant d’une puissante organisation criminelle basée à New York.
Signes particuliers (pouvoirs) : Il se nourrit de souvenirs. Il peut lire les souvenirs des gens en les touchant. Plus le toucher est profond, plus il peut lire la personne. Il peut se nourrir d'un seul souvenir particulier comme de plusieurs, voire de la totalité.  La victime devient alors une enveloppe vide, amnésique, perdue, condamnée à mourir à la rue ou dans un hôpital psychiatrique.
Race : Démon
Avatar : Jeremy Irons


Pris

Petit résumé de son histoire

L’origine d’Asag est floue. Lui-même n’arrive pas à la définir. Il a absorbé tant de souvenirs qu’il ne parvient pas à départager les siens de ceux volés. Cela concerne surtout les plus anciens. Il n’a pas ce problème avec les souvenirs récents. Toutefois, cette condition complique la tâche de retracer ses origines. Asag est un démon ancien, à n’en pas douter. Sous la forme d’une ombre blanche, il voyageait en quête de mémoire. Il en a besoin pour survivre. C’était un démon constitué de souvenirs, sans trop de personnalité, sans trop de buts qui lui soient propres. Il était vu comme une plaie parmi les hommes. Le voleur de mémoire. Il était forcé de voyager sans cesse, ne pouvant s’attarder trop longtemps au même endroit. C’est en Sibérie qu’il s’est fait piéger. Peu de créatures peuplaient cette région sauvage et glacée. Asag est tombé sur un campement nénètse. S’est abreuvé aux souvenirs de quelques femmes de la tribu. Cependant, sa faim était telle qu’il a manqué de subtilité. On a remarqué la folie naissante chez les femmes, le vide qui s’emparait d’elles. Une nuit, le chaman a pris le démon sur le fait. L’a dépouillé de son corps et a enfermé son esprit dans un couteau de chasse qu’il a planté dans une pierre. Des symboles étaient gravés sur la lame afin d’avertir quiconque voudrait s’en emparer. L’esprit d’Asag est ainsi demeuré prisonnier d’une lame durant une centaine d’années. Jusqu’à ce qu’un homme touche la lame et lui permette de s’en évader.

Cet homme, c’était Fyodor Abramov. Abramov était membre de la mafia russe depuis une vingtaine d’années. La pauvreté l’a conduit dans le crime. Il devait survivre. Par la suite, il a dû subvenir aux besoins de sa femme. Puis de ses enfants. L’homme a passé plusieurs années en prison. Pour vol, pour contrebande de drogue, pour extorsion. Une fois pour meurtre. Il n’a jamais voulu tuer l’autre homme. C’était un accident. Il n’avait cherché qu’à se défendre. Jamais il n’avait voulu tuer pour le plaisir de tuer. À sa sortie de prison, son patron le lui a ordonné. Il devait abattre un espion. Abramov a refusé. On l’a battu. Quand il a pu se relever, il est rentré chez lui. Sa femme et ses deux enfants avaient été assassinés. En aucun cas, il ne lui était permis de refuser un ordre.

Il a hurlé, Fyodor Abramov. Longtemps il a pleuré, lui qui ne pleurait jamais. Comme un enfant, il a pleuré. Sa douleur lui était insupportable. Il avait toujours cherché à protéger sa famille, à lui permettre de survivre un autre hiver. Il n’avait pas voulu ça, n’avait jamais imaginé une telle horreur. Il n’a jamais oublié les corps de sa famille étendus sur le plancher du salon, ni le dernier visage de sa femme, comme surpris en plein rêve.

Le deuil a fini par conduire Fyodor Abramov au désespoir. Incapable de vivre avec la douleur que lui causait la perte des siens, l’homme a cherché à les oublier. Mais ni l’alcool ni les drogues ne viennent à bout du souvenir d’une vie. Quelque chose cependant pouvait y parvenir. Une sorte de démon qui se nourrissait de mémoire. C’étaient, du moins, les mots d’un bougre habitué de la taverne que fréquentait Abramov. Il ne l’a pas cru au départ, Abramov. Puis, l’idée a germé dans son esprit et le désespoir a fait le reste. Il est parti en quête de cet être mangeur de souvenirs. Asag. Il a mis quelques années avant de repérer sa trace dans les neiges mortelles de la Sibérie. Il savait que des Samoyèdes l’avaient maudit et avaient enfermé son esprit dans un couteau de chasse. Il a retrouvé l’arme plantée dans une pierre, en plein cœur d’un désert de gel et de silence. Abramov ne s’est pas attardé aux inscriptions gravées sur la lame. Il savait ce qu’elles signifiaient. Il connaissait les risques s’il touchait le couteau. Mais c’était son seul espoir de paix. L’homme a retiré l’arme de la pierre. Elle était de construction simple et robuste. Étrangement, le temps ne semblait pas avoir entamé son tranchant. Abramov devait ramener la lame à Moscou. Le voyage de retour promettait d’être aussi périlleux que celui qui l’avait conduit en Sibérie. L’homme a prié pour ne pas manquer de vivres.

Fyodor Abramov ne s’est jamais rendu jusqu’à la capitale. Ou plutôt, son esprit ne s’y est jamais rendu. Sa chair est entrée en contact avec la lame par un petit trou dans son gant. Le démon Asag a pu se libérer de l’arme et s’est emparé du corps de l’homme. Habitué des humains, il n’a mis que peu de temps à s’habituer à sa nouvelle enveloppe charnelle. Les souvenirs du Russe lui parvenaient de manière étrangement vive, comme s’il les avait lui-même vécus. Poursuivant sa route selon les plans d’Abramov, Asag est rentré à Moscou. Sous cette nouvelle apparence, il a repris la vie de l’homme au sein de la mafia russe, parvenant même à élever son rang.

Toutefois, la situation en Russie se dégrade et la menace du régime totalitaire de Staline grandit. Asag a donc choisi de quitter l’Europe pour s’établir aux États-Unis, où la vie semblait meilleure et les possibilités plus grandes. Il a intégré la mafia russe new-yorkaise, au sein de laquelle il a acquis un certain renom. Au début des années 40, il a fondé sa propre organisation criminelle basée à New York, et entretient toujours de bonnes relations avec la mafia russe. Asag emploie surtout des créatures magiques et profite de son influence pour protéger les faibles et les marginaux. Le contrôle qu’exerce le démon sur la ville s’étend dans plusieurs branches. Ainsi, il a des agents dans l’Initiative, au gouvernement et dans la police locale. Lorsque Bloomvist a exposé l’existence des créatures surnaturelles à la face du monde, Asag a lutté afin de prévenir une dictature comme celle qui s’est installée dans plusieurs États, dont la Californie. Si les mesures protectionnistes des humains se sont renforcées, la sécurité des créatures magiques était moins compromise qu’ailleurs.

Les relations entre organisations démoniaques se sont renforcées. Ainsi, Asag est tenu de travailler en partenariat avec d’autres chefs, dont Kora, qu’il méprise pour sa philosophie barbare comme pour ses méthodes cruelles. Récemment, les quartiers généraux de Los Angeles ont explosé lorsque Spike y est clandestinement entré afin d’arracher Blanche des griffes de sa patronne. Le démon a vu dans cette affaire une occasion d’éliminer Kora et de prendre le contrôle de la mafia démoniaque de Los Angeles. Il caresse l’espoir de renverser la dictature imposée par les McKinley afin que la situation des créatures surnaturelles s’améliore.

Crédit fiiche BySnow



Dernière édition par Creature War le Mer 29 Nov - 0:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Creature War
Admin

avatar
MessageSujet: Re: Mafia démoniaque [2/6]   Mar 28 Nov - 22:46

Blanche Dubois

Nom : Dubois
Prénom : Blanche
Surnom : Plume
Âge réel : 23 ans
Âge physique : 20 ans
Date de naissance :4 novembre 1892
Nationalité : Cajun, Charenton, sur le bayou Teche en Louisiane
Orientation sexuelle : Bisexuelle
Situation civile : En couple (Spike)
Situation familiale : Elle n'a plus de famille
Profession : Mercenaire
Signes particuliers (pouvoirs) : Comme tous les démons, ses sens sont exacerbés et elle possède une fore, une endurance et une agilité surhumaine. Blanche peut également se métamorphoser en aigle noir, quoique elle ne puisse demeurer sous cette forme plus de quelques heures.
Race : Démon
Avatar : Violet Ell


Pris


Petit résumé de son histoire

Charenton, Louisiane. Été 1912.


La fraîcheur du soir devrait inciter les gens à sortir dans leurs cours. À se promener dans les rues. Cependant, le village est désert. La population s'enferme dans la chaleur humide de vieilles maisons de bois. Depuis quelque temps, des gens meurent d'une violente maladie que ni les médecins ni les prêtres ne parviennent à guérir. La rumeur veut qu'un gigantesque oiseau noir s'abatte sur le village la nuit, répandant la mort et enlevant des enfants afin de s'en nourrir. Les prêtres tentent en vain de taire ces commérages, les reléguant au rang de superstitions. Ils conseillent la prière et condamnent les charmes vaudou utilisés par les Noirs.

Blanche serre dans sa main la petite croix de bois qu'elle porte en guise de pendentif. La chaleur l'empêche de dormir. Accoudée au rebord de la fenêtre de sa chambre, elle regarde les étoiles scintiller. À 20 ans, elle rêve d'aventure et de liberté. Elle se demande si les étoiles se lassent de briller ainsi toutes les nuits. La brise nocturne caresse son visage. Pénètre dans la pièce saturée de chaleur. Elle, à la place des étoiles, elle se serait fatiguée d'illuminer le ciel alors qu'il n'y a personne pour observer le spectacle. Peut-être que c'est le cas des étoiles filantes? Peut-être que c'est pour ça qu'elles quittent le ciel? Pour échapper à l'ennui.... Blanche se force à chasser ces pensées de sa tête. Ses parents n'approuveraient pas ces écarts d'imagination. Mais elle n'y peut rien. Il y a cinq jours qu'elle est alitée avec pour seule compagnie le silence et la solitude. Hier, elle a cru entendre la voix de Mano. Il venait demander des nouvelles de son état. Ses parents l'auront sans doute éconduit, n'appréciant pas que leur fille fréquente un Noir.

Blanche soupire. Son ami lui manque. Le goût de ses lèvres. Son odeur salée. Comme une mer lointaine. Ses mains sombres, durcies par le travail. Qui dessinent ses côtes. Caressent ses seins trop blancs.

Blanche se redresse. Marche lentement jusqu'à son lit. Sa tête tourne. Malgré la chaleur, elle frissonne. Elle finit par s'endormir, fiévreuse. Elle rêve d'amour et d'étoiles.

Les jours passent et Blanche dépérit. Trop pauvres pour faire venir un médecin, ses parents recourent à un prêtre. Ce dernier examine la jeune femme. Dit qu'il lui prodiguera l'extrême onction. La mère s'effondre. La bouche du père se crispe. Le prêtre dit qu'il reviendra demain. Les parents ne se regardent pas. N'ont pas besoin de se regarder. Savent qu'il n'y a pas d'autre choix. Ils on peur.

Le guérisseur vaudou vient durant la nuit. La mère craint son visage charbonneux, la patte d'elle ne sait quel animal mort pendue à son cou, là où il aurait dû y avoir une croix. Le père le conduit à la chambre de sa fille. Le corps de Blanche est étendu sur le petit lit d'enfant. Amaigri, livide. On pourrait la croire morte, si ce n'était des râles qui s'échappent de ses lèvres, signe que la vie s'acharne encore. Le guérisseur ouvre la fenêtre. La fraîcheur s'engouffre dans la chambre. Chasse l'odeur de maladie, de désespoir et de mort. Il regarde la silhouette pâle couchée sur le lit. Dit qu'il est trop tard. Ils auraient dû le faire venir plus tôt. Ce n'est qu'un désir fougueux, une rage violente de vivre qui préserve leur fille. Elle mourra quand même.

La mère supplie. N'y a-t-il donc rien à faire? Non, il n'y a rien à faire. Pas pour elle. Mais pour d'autres oui. Il dit qu'il peut conjurer le démon responsable de la maladie de la mort. L'enfermer dans le corps de la fille. Les tuer tous les deux. La mère pleure, voudrait hurler. Le père la fait taire d'un geste. Il accepte la proposition de l'homme.

Le guérisseur allume des bougies, fait brûler des herbes qui dégagent une odeur nauséabonde qui pique les yeux. Prononce des paroles dans une langue venue d'ailleurs. Soudain, une grande bête noire s'engouffre par la fenêtre, s'écrase avec fracas sur le sol. Un oiseau immense, au bec comme des lames, au regard de braise. Un cri s'échappe de sa gorge, musique d'outre-tombe. Le sorcier pointe sur lui son index, l'emprisonne de son chant. La bête, prise au piège, s'effrite pour ne devenir que l'ombre d'elle-même. Le doigt toujours pointé sur elle, l'homme la guide jusqu'au lit de la fille. L'ombre semble se fondre en elle, ne faire qu'un avec ce corps maigre.

Le sorcier dégaine le couteau qu'il porte à la ceinture. S'avance vers le lit. C'est alors que Blanche ouvre les yeux. L'homme vise le cœur, abat son arme. Trop tard. Plus aucun corps ne repose sur le matelas. Mais un aigle noir volette dans la chambre un instant avant de s'enfuir par la fenêtre.

L'oiseau fend le ciel nocturne, volant sans relâche jusqu'à ce que l'horizon prenne une teinte rosée. Sa respiration devient douloureuse alors que la bile remonte à sa gorge, lui brûlant l’œsophage. L'aigle aperçoit une vieille grange isolée.

Elle doit y arriver.

Sa vision se brouille. La faiblesse gagne son corps. La bête vise une ouverture dans la toiture de la bâtisse et s'y laisse tomber. Elle s'écrase finalement contre le sol terreux de la grange. Une femme. Elle est une femme. Les larmes coulent sur ses joues alors qu'elle ressent avec effroi la douleur dans ses membres. Ce sont les humains, les mortels, les faibles qui ressentent la douleur. Pas elle, puissante et terrible. Mais elle vit, elle vit ! Elle qui croyait mourir, la voilà vivante à des kilomètres de chez elle mais vivante. La douleur la douleur. Vivante ! Le sorcier le sorcier l'a emprisonnée dans ce corps débile qui la retient au sol. Il l'a sauvée, elle qui croyait mourir. Les larmes douleur.

Un cri. Un hurlement inhumain qui fait frissonner même l'herbe autour de la grange. Qui s'échappe de la grange. De la gorge de la femme dans la grange. Encore et encore. Elle hurle et pleure et hurle se frappe la tête contre le sol de terre dure. Une fois deux fois trois fois elle ne compte plus. Sors de ma tête ! La douleur pourquoi? Elle devrait la ressentir plus vive pourquoi la douleur pourquoi si peu pourquoi autant pourquoi pourquoi....

L'obscurité partout l'obscurité. Dans sa tête une agonie et une voix qui n'est pas la sienne. La bouche pâteuse, elle tente de dissiper la noirceur. Goût de terre. Dehors, les grillons chantent leur symphonie nocturne. Blanche ouvre les yeux. Bouge ses doigts sales. Inspire profondément l'air poussiéreux. Elle frissonne dans sa fine chemise de nuit. (Frissone?) Elle ne retournera pas à Charenton. Elle se lève lentement. Éprouve la terre sous ses pieds nus. Soudain, elle éclate de rire. La tête renversée, comme si plus rien ne pouvait l'atteindre. Un rire invincible. Un aigle noir s'échappe d'une grange dans la nuit. Libre.

Sa soif de liberté l'amènera, accompagnée de sa guitare, à voyager à travers les États-Unis et l'Amérique, collectionnant ainsi les rencontres et les histoires. Quête infinie de plaisir et d'aventure. De fil en aiguille, elle deviendra mercenaire, travaillant pour la bourse la plus lourde. Elle s'établira quelques années à New York où elle effectuera quelques contrats pour le patron d'un clan de démons dont la hiérarchie n'est pas sans rappeler celle de la mafia italienne. Cependant, les révélations de Bloomvist à Los Angeles bouleverseront son existence, comme celle de tant d'autres créatures dites « magiques » qui devront désormais vivre une existence cachée dans la crainte d'être arrêtées et exécutées. Elle devra alors faire preuve de prudence, ce qui compromettra sa liberté. Éventuellement, son patron la transférera en Californie, les affaires y étant plus lucratives étant donné les mesures gouvernementales déjà en place.


Crédit fiiche BySnow



Dernière édition par Creature War le Mer 29 Nov - 0:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Creature War
Admin

avatar
MessageSujet: Re: Mafia démoniaque [2/6]   Mar 28 Nov - 22:46

Morpheüs

Nom : //
Prénom : Morpheus
Âge réel : 234 ans
Âge physique : 45/50 ans
Date de naissance : Octobre 1781
Nationalité : Français
Orientation sexuelle : Hétéro
Situation civile : Célibataire
Profession : Homme de main et garde du corps d'Asag
Signes particuliers (pouvoirs) : Il ne ressent aucune douleur et arrive à faire voler des objets par la pensé.
Race : Démon
Avatar : Robert Downey Jr

Pris

Petit résumé de son histoire

Mopheus travaille sous les ordres d'Asag à New York depuis seulement une dizaine d'année. Avant il était en Europe, dans son pays d'origine, la France. Contrairement à beaucoup de créatures de la mafia, lui n'a connu que cette au cours de sa vie. Ses parents étaient deux démons faisant également partie de cette organisation. Dès sa naissance, on lui a appris à tuer ou se faire tuer.
Fidèle à ses origines il a été au service de la mafia Française pendant plus de 200 ans, jusqu'à sa rencontre avec Asag. Lors d'une visite de ce dernier en France, ils partagèrent plusieurs repas et c'est après que le maître de New York ait eu vent de son cursus et de son tableau de chasse qu'il demanda à la chef Française s'il pouvait le prendre dans son organisation en échange d'un autre de ses hommes. La transaction se fit sans leur avis, mais Morpheus fut ravi de cet échange. Au service d'Asag il trouva une liberté qu'il n'avait jamais eu en France, et surtout la confiance d'un grand homme.

Par le passée, sa vie n'a été que meurtres, tortures et manipulation. Il a plusieurs tueuses à son tableau de chasse, dont l'ancienne protégée d'Anael.
Morpheus a encore du mal à ce jour à entendre le nom de son ex compagne. Dès qu'il entend parler d'elle son cœur fait des saut dans sa poitrine, chose qu'il n'arrive pas à contrôler. La sortir de son esprit lui semble impossible et ça, Asag en est conscient, c'est sans doute pour cette raison que rien ne lui a été dit sur son retour d'entre les morts et sur le fait qu'elle fut bannie des cieux. Pour lui l'ange est encore et toujours... un ange.

De nature dragueur et charmeur, il tente donc d'oublier la belle ange dans les bras des divers femmes qu'il met dans son lit, aucune histoire n'allant cependant plus loin que ça. Il est très galant et avenant avec ces dames. Pour lui, toucher une femme pour la violenter, est inhumain et ce même chez un démon, mais ça n'a pas toujours été le cas, alors qu'est-ce qui à changer chez lui ? Après la mort de la tueuse protégée d'Anael, il rechercha sa belle à travers le monde mais ne la trouva pas. Lors de son expédition il parcouru des villes, des pays où la femme était traité comme une objet. Les premiers mois, ça passait, mais plus le temps passait, plus ça le dérangeait, jusqu'à ce qu'il trouve cela révulsant. Il s'est donc juré de ne plus jamais torturer ni tuer une femme, quelque-elle soit.

Il n'a cependant pas dit au-revoir à tous ces vices et il reste très friand de tortures, autant bien sur les autres que sur lui. Ne ressentant pas la douleur, voir son sang couler et quitter son corps ne lui fait pas peur au contraire, il en trouve un certain plaisir malsain. Le soucis pour lui est, que ne ressentant pas la douleur, il ne ressent pas non plus les caresses des femmes, ou n'importe quel toucher. La seule a avoir réussi à lui faire ressentir quelques chose, même s'il lui affirma que c'était faux, fut Anael. Il la sentait danser, il ressentait ses caresses, ses lèvres, … Jamais il ne compris ça, et ne le comprend toujours pas. C'est donc une question qui l'obsède encore à ce jour ; en manque de ces sentiments, il a tendance à culpabiliser concernant le passé.

Morpheus reste malgré ça une machine de guerre, aimant le combat et la violence, il a une fidélité envers Asag qui défit toute épreuve, prèt à tuer ou se faire tuer pour son boss.




Dernière édition par Creature War le Mar 28 Nov - 22:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Creature War
Admin

avatar
MessageSujet: Re: Mafia démoniaque [2/6]   Mar 28 Nov - 22:46

Anaël

Nom : /
Prénom : Anael
Surnom : L'ange de la mort
Âge réel : Incalculablei
Âge physique : Entre 20 et 22 ans
Date de naissance : Inconnu en temps qu'ange, mais née le 24 Août 1874 (142 Ans), date de sa déchéance.
Lieu de naissance : Nouvelle-Orléans
Nationalité : Américaine
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle
Situation civile : Célibataire
Situation familiale : Sans attache
Profession : Tueuse à gage
Signes particuliers (pouvoirs) :
Porte un collier monté d'une pierre magique qui lui permet de bloquer ces pouvoirs angélique.
Se transforme en animaux divers, toujours albinos mais jamais aquatique.
Race : Ange déchu/Démon
Avatar : Kato


Pris


Petit résumé de son histoire

Anael fait partit de ces rares personnes qui ont eue la chance de revenir du néant à plusieurs reprise et donc d'avoir plusieurs naissance, plusieurs vie. Mais dans son cas reste à savoir si ça a été une chance ou un malheur. Elle ne se souvient pas de sa première naissance dans ce corps pâle, munit d'ailes majestueuse, sur ce plan léger, paradisiaque. Durent des décennies elle vécu la-bas comme un automate, dénué de sentiments, obéissant aux ordre céleste, sauvant tel ou tel personne, protégeant divers humains, jusqu'à elle. En 1855, ont la nomina pour protéger la future tueuse, l'unique, la seule. C'était soit disant une promotion. Cette dernière fut activer après ces 13 ans, et Anael dut tout faire pour qu'elle vive le plus longtemps possible, elle alla même jusqu'à côtoyer la tueuse en personne sous une apparence humaine. Mais ce qu'elle n'avait pas prévu, c'était les sentiments humains, ceux qui envahirait son âme petit à petit, à force de vivre avec eux. La haine, la peur, la colère mais le plus destructeur, l'amour. Parmi les contacte de la chasseuse se trouvait un beau jeune homme au yeux noir de Jais, Morpheus, l'ange le trouva beau, intelligent, gentil et elle en tomba amoureuse. Leurs lien semblait vrais, partager, mais voilà, un démon ne peut aimer. Un jour il révéla sa véritable identité aux reste du monde, déclenchant une tristesse dévastatrice en Anael qui tomba dans l'alcool, la drogue et la folie la plus totale. Profitant de ça, le démon tua la tueuse qui sans ange gardien devint plus vulnérable. Ensuite, les célestes rappelèrent Anael auprès d'eux, détruite, dévaster, ils n'écoutèrent pas ces explications et la punirent en la bannissant, ils firent d'elle un ange déchu, au même rang que Lucifer et les autres.

Cette seconde naissance fut douloureuse, elle sentait ces ailles brûler de mille douleurs et elle s'écrasa sur terre au milieu des marais de la Nouvelle-Orléans. Couverte de boue, trempée, elle mis un certain temps à s'adapter à se nouveau monde, déambulant dans les rues de cette ville étrange, se faisant accoster par des hommes, des femmes, cherchant à lui vendre tel ou tel babiole avant de remarquer sa nudité totale. Après plusieurs jours de divagation et une mort certaine, une vieille femme la récupéra dans la rue et la monta chez elle. C'est à ce moment là que sa vie changea. La vielle femme soigna Anael et lui appris à vivre dans ce monde qu'elle ne connaissait que trop peut. Elle appris à manger, dormir, faire sa toilette, temps de choses qui pourrait sembler normal pour le commun des mortels. Plus le temps passait, plus Anael remarquait des choses étrange chez cette femme, et dans cette ville. Elle ressentait la magie partout, et surtout dans cette demeure. La vieille femme pratiquait le Vaudou, comme beaucoup de personne à la Nouvelle-Orléans, elle emmenait Anael à des rassemblement de sorcier de Louisiane. Tout ce passait très bien, jusqu'à ce qu'un groupe aient besoin de Rose pour un rituel important. Depuis quelques années la Louisiane était victime de mort étrange, douloureuse, longue, une maladie depuis longtemps disparu refaisait surface, et avec elle son géniteur. Le groupe d'homme masqué ont donc fait appel à la communauté Vaudou de la Louisiane afin de combattre l'oiseau du Chaos, c'était le surnom qu'il lui avait trouver. C'était un majestueux aigle noir qui déambulait en Louisiane depuis quelques années, et semait derrière lui la mort de qui croisait son chemin. Après plusieurs rituel afin de trouver l'oiseau, les résultat furent nul, il était impossible de trouver l'aigle. Pour beaucoup c'était un signe d’interférence, impossible de trouver un démon si un autre est dans les parages. Rose tenta chez elle de refaire ces rituels, mais ce qui en retomba la surpris, elle ne trouva pas l'aigle, mais la belle jeune fille qui dormait dans la chambre qui était dans le temps la sienne. Cependant au lieu de la dénoncé, elle l'aida à développer ces pouvoirs, lui appris à canaliser sa puissance et à aimer la vie. Puis un jour l'aigle traversa la Nouvelle-Orléans, la communauté tenta de le détruire, en vain et Rose tomba soudainement malade. Anael, la soutenu temps qu'elle put, elle alla même chasser le démon responsable du fléau, mais quant elle tomba sur l'oiseau, elle tomba amoureuse de son plumage de nuit qui lui rappelait temps les beau yeux du démon dont elle était tomber amoureuse et ne put le tuer, au lieu de ça elle prit elle aussi la forme d'une aigle, blanc par contre et suivie l'aigle noir sur une longue distance. Ce dernier ne lui fit rien, elle ne compris pas pourquoi, et ne le sais toujours pas aujourd'hui, puis à la mort de Rose elle assista à son enterrement et quitta la Louisiane.

Elle parcourut le monde prenant tantôt l'apparence d'un oiseau blanc, d'un tigre ou encore d'un zèbre. Elle profita de la vie un maximum, gagnant de l'argent comme elle pouvait, en volant, tuant ou escroquant les gens. Jusqu'au jour où elle tenta d'escroquer la mauvaise personne, un homme d'une cinquantaine d'année, plutôt pas mal pour son âge, mais pas vraiment de bonne compagnie. Après avoir réussi son affaire, l'homme la traqua, lui envoyant des tueurs, des mercenaires, elle les tuas tous sans exception, à tel point qu'il dut se déplacer lui même. Mais à la grande surprise d'Anael qui vivait à la rue, au lieu de la tuer, ce qu'il aurait put faire sans souci, il lui proposa un travail, tuer pour lui. Anael accepta, ça lui assura un toit, un travail plaisant et de la compagnie continuellement.

Quelques années après sont intégration à la mafia New-yorkaise, une jeune femme brune intégra également la communauté. Blanche attira tout de suite l'attention d'Anael, elle semblait si fragile, si perdu. Asag les mis en binôme au grand plaisir d'Anael, mais quelle ne fut pas la surprise de la jeune femme d'apprendre d'où venait la belle brune et surtout ce qu'elle cachait en elle, l'ange déchu, venait de retrouver l'aigle qui lui donna la chance de quitter la Nouvelle-Orléans. Au fur et à mesure de leurs missions, les deux jeunes femme apprirent à se connaître d'avantage, Anael avait décidé qu'elle apprendrait la vie à Blanche, pas toutes ces chose chiante à mourir, mais la vrais vie, la joie, l'alcool, les plaisirs et surtout les interdits. Les années passèrent et se fut les plus belles années de sa vie, puis un choix fit tout basculer. Un beau jour les deux jeunes femmes, sous l’influence d'Anael, prirent la décision de rentrer dans la bureau où Asag gardait tout ces contrat, elles en prirent un et choisir de le mener à terme. Après toutes ces années au service de la mafia, elles étaient sur qu'elles pourraient mener à bien une mission plus importante. Elles partirent, menèrent leur enquête, mais arriver devant le contrat à éliminer, ce dernier s'attendait à leur venu, Blanche se prit plusieurs coup qui la fit perdre connaissance et, la laissant pour morte, ils tuèrent Anael d'une balle en pleine tête, une exécution parfaite, la déchu mourut avec pour dernière image, celle de sa meilleure amie étendu, morte sur le sol. Enfin c'est ce qu'elle pensait.

Puis longtemps après, un soir de lune noir ont l’arrachât de force aux monde de tourment dans lequel elle était depuis toutes ces années. Quant elle ouvrit les yeux elle trouva au-dessus de son visage embrumer celui d'Asag, sans une ride de plus. Elle prit peur, sur qu'il allait se venger pour la mort de Blanche, la déchu fondit en larme, s'excusant pour ça mort. Le démon la regarda avec froideur, comme s'il n'avait pas eue le choix de la ramener puis il lui expliqua sans préambule pourquoi il l'avait fait. Blanche était toujours vivante, la nouvelle fit s’asseoir Anael, il lui expliqua que depuis son retour du Chili, Plume avait changer, il avait peur pour elle, pour sa vie, et il n'arrivait pas à la résonner. Il accepta à contre cœur d'admettre que la déchu était sûrement la seule à pouvoir la sauver. Sous les ordres d'Asag, Anael suivie discrètement Blanche avec beaucoup de mal, l'envie de la serrer dans ces bras était insoutenable, mais le jour ou ça arriva, ce n'était pas réellement pour la meilleure des raisons. Un soir Blanche menait à terme un contrat comme souvent, trop souvent, mais ce jour la, elle fut blesser, et Anael dut la transporter en vitesse chez Asag, elle retira son collier, au risque de se faire repérer par les habitant de la ville, elle prit la forme de l'ange qu'elle avait été et pris Blanche dans ces bras. Puis au lieu de rester au chevet de son amie, elle repartie sur les lieux de son contrat et tua le démon coupable de la blessure de son amie. Depuis elle est l'ombre de Blanche, devant la suivre le plus possible, devant la protéger, d'elle même, c'était sa punition pour l'avoir incité à faire cette mission, quelques années plutôt. Aujourd'hui elle retrouve Blanche à Los Angeles, avec ce blond platine et cette ville dirigé par des hommes pire que la mafia elle même. Mais pour la jeune femme s'en ai finit de la discrétion, elle veut retrouver son amie et tempi des foudres d'Asag, même s'il lui a permit de pouvoir maîtriser sa par angélique grâce à ce collier, elle n'en pouvait plus de suivre Blanche sans que cette dernière sache qu'elle était là, tout près d'elle depuis presque une année complète.





Dernière édition par Creature War le Mar 28 Nov - 23:06, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Creature War
Admin

avatar
MessageSujet: Re: Mafia démoniaque [2/6]   Mar 28 Nov - 22:46

Kora

Nom :
Prénom : Kora
Âge réel :
Âge physique :
Date de naissance :
Nationalité :
Orientation sexuelle :
Situation civile :
Profession : Chef mafieuse
Signes particuliers (pouvoirs) :
Race : Démon sucube
Avatar :lina sand


Libre


Petit résumé de son histoire


Fiche en cour





Dernière édition par Creature War le Mar 28 Nov - 23:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Creature War
Admin

avatar
MessageSujet: Re: Mafia démoniaque [2/6]   Mar 28 Nov - 22:47

Lilith

Nom réel :Lilith
Surnom: Belinda Mortimère
Âge réel :
Âge physique : 40 ans
Date de naissance :
Nationalité :
Orientation sexuelle : Bisexuelle
Situation civile :
Profession :
Signes particuliers (pouvoirs) :
Race : Ange déchu devenue reine Succube
Avatar : jaime murray (Normal et defiance)


Libre


Petit résumé de son histoire

Selon les légendes populaires, Lilith est la première femme d’Adam, avant Eve, devenue par la suite reine du royaume du Mal en épousant Satan en secondes noces.

Tour à tour séductrice car somptueuse, tentatrice car développant un appétit sexuel insatiable, terrifiante car charnelle et vénéneuse, elle peaufina son « curriculum vitae » en devenant une tueuse d’enfants.

Elle fut répudiée, puis chassée du paradis par Yahvé, parce qu’insoumise à son époux, et sexuellement libérée. Diabolisée, elle est désormais en enfer la concubine des démons, elle incarne l’appétit sexuel féminin, et est la reine des succubes, ces démons féminins qui vampirisent l’énergie sexuelle des hommes dans leur sommeil. Elle est un avatar déchu de la grande Déesse-Mère universelle.

Le mythe de Lilith est souvent interprété comme simple enjeu de domination du masculin sur le féminin, il se lit pourtant clairement comme enjeu de pouvoir sur la reproduction. Le personnage de Lilith, connu de l’épopée de Gilgamesh comme avatar de la Grande Déesse-Mère, sera évacué des textes bibliques à l’exception d’un seul oubli (Isaïe, 34 14). Avant Ève, dans les anciennes légendes hébraïques, Lilith est la première femme. Elle sera éliminée de la création car elle aurait voulu dominer l’homme en se mettant au-dessus pendant l’acte sexuel.

Sur la requête d’Adam, le Tout-Puissant envoya à la recherche de Lilith trois anges. La trouvant au bord de la mer Rouge, les anges la menacèrent : si elle ne retournait pas auprès d’Adam, cent de ses enfants mourraient chaque jour. Elle refusa, clamant qu’elle avait été expressément créée pour faire du mal aux nouveau-nés. Cependant, elle dut jurer que, chaque fois qu’elle verrait l’image des anges sur une amulette, elle perdrait son pouvoir sur l’enfant.

Parfois Lilith  vient dans le monde et échauffe l’homme et, au moment où le désir de celui-ci est excité, il se réveille et a des relations avec sa propre femme. L’enfant né en ces conditions est un enfant de Lilith, puisque le désir allait à elle, bien que l’acte ait été accompli sur la femme légitime. Lilith veille sur son enfant comme sur les autres enfants de Lilith. Elle ne les tue pas et elle les visite à chaque nouvelle lune, et joue avec eux.

Puisqu’elle refuse d’être épouse, elle sera privée de maternité. Pour la punir, Dieu la condamne à voir tous ses enfants mourir à la naissance. Désespérée, elle décide de se suicider. Les anges lui donnent le pouvoir de tuer les enfants des Hommes. Pour se venger, Lilith devient le serpent qui provoque la Chute d’Ève, et incite Caïn à tuer Abel.

Ici est un résumer de tout ce que les légende disent d’elle, mais en réalité, qu’en est-il ?

Au commencement Lilith était belle et bien la femme d’Adam, un ange sublime au caractère bien trempé. Tout ce qu’en dis les livre son relativement vrai, l’histoire avec Adam en premier lieu, mais forte heureusement ce n’est pas qu’une raison sexuel qui la fit quitter son cher époux.
Poussée par Satan (Samael à l’époque), elle s’éprit de lui, un amour à sens unique, mais elle s’en moquait royalement. Ce qu’il lui apportait était bien plus que tout ce que les célestes lui avait proposé.  Le pouvoir, la puissance et la domination, alors que les autres la voulais soumise. Lilith fut déchu suite à sa trahison. Devenue Ange déchu, elle engendra d’autre démon.

Son histoire reste flou sur le pourquoi elle est devenue succube, mais on va dire par plaisir et par vengeance. Une grande amoureuse de luxure, elle ne s’arrêta pas uniquement aux démons qui profitait de ses services mais elle s’en prit également aux humains, qu’ils soient homme ou femme.

Pour asseoir sa domination elle épousa en effet Satan, devenant sa première maitresse, parmi temps d’autre. Durent des siècles elle garda surtout sa place dans les rêves des hommes afin qu’ils trompent leur femme, ou engendre de nouveaux humain maudit. Elle augmente également son armé en enlevant des enfants de sexe féminin pour en faire des succubes, comme Kora. Durent tout ce temps des écrits se fit sur elle, des louanges, des prières, certain la vénèrent alors que d’autre la déteste. Son nom était mit en place.

Mais depuis 2010 et la fameuse révélation de ce Bloomvist, elle décida de venir sur terre en temps que sœur d’une de ses plus fervente partisane, Kora. Sous le nom de Belinda Mortimer, jeune femme adoptée par une famille de Los Angeles qui on déjà une fille, elle serait née en Espagne dans une toute petite ville où aucun recensement n’ai fait lors des naissances… Son dossier pouvait ainsi rester vide, personne ne se poserai de questions. Elle suit les avancer de Kora depuis son arrivé.
Bélinda, a une apparence humaine et une autre angélique qu’elle camoufle grâce à une pierre, le même genre de pierre que porte Anaël, mais plus puissante. Elle a également la capacité de prendre l’apparence des morts.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Mafia démoniaque [2/6]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mafia démoniaque [2/6]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
» HAITI MAFIA D'ETAT ! UN ETAT MAFIEUX !
» Un sourire démoniaque pour une lumière divine : Lakusas Dreyar
» Les mangas...sont-ils démoniaque à ce point?!
» Ascension Démoniaque

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Following Angel Investigations :: Bienvenue :: Postes Vacants-
Sauter vers: