Un joli conte de noël (solo)

 ::  :: Retour vers le passé Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Jeu 16 Nov - 18:28
« Lehane, si tu ne participes pas, tu retournes dans ta cellule. Y’en a d’autres qui pourraient prendre ta place »

Non sans lâcher un léger soupir blasé, la brune prit une dernière bouffée de sa cigarette qu’elle éteignit dans le cendrier. C’était un des rares endroits qui permettait d’avoir une petite vue sur l’extérieur de la prison. Le désert, une unique route où les voitures étaient peu nombreuses à passer… Un paysage qui n’avait aucun intérêt… à part pour celles qui n’avaient rien vu d’autres que les murs gris de la prison ou le sol bétonnée de la cour depuis plusieurs mois, voire plusieurs années.

La tueuse respira à nouveau lourdement, profitant de l’air frais qui passait par la fenêtre ouverture. Le ciel était d’un bleu ciel profond, et même la présence des barreaux à intervalle régulier ne semblait pouvoir le gâcher. Plus de deux ans qu’elle était dans la prison de Los Angeles, et elle prenait conscience à quel point sa liberté lui manquait. Mais elle avait fait un choix, elle respecterait la juste punition qu’elle méritait…

« Lehane, seconde fois, tu te bouges maintenant ! »

Nonchalamment, juste suffisamment pour agacer la gardienne qu’elle ne supportait pas pour son air arrogant, Faith quitta le rebord de la fenêtre où elle s’était posée depuis plus d’une demi-heure auparavant. La brune se posa sur la chaise vide à côté de Malika, et voyant le regard insistant de la matonne, prit sans plus de conviction des ciseaux et une feuille avec une empreinte déjà dessinée. Elle commença à découper négligemment. Cela semblait suffit, la surveillante se désintéressa un moment d’elle.

« Y’a même plus de paillettes dorées ! » Le ton sincèrement catastrophé de Malika fit lever les yeux au ciel la brune, et un léger sourire mi-amusé, mi-agacé se trahit sur son visage. Cela faisait un peu moins d’une heure qu’elles étaient arrivées et la table devant sa colocataire de cellule se couvrait déjà de différents animaux et figures aux couleurs criardes de noël. Pour au moins la centième fois, Faith se demanda ce qui l’avait pris de s’inscrire à cet atelier. Un des gardiens, ou peut-être le directeur lui-même avait dû se dire qu’occuper les détenues en leur faisant faire des décorations de noël ou des petits objets à offrir à leur famille était une bonne idée… et elle s’était dit que ce serait mieux que de passer du temps inoccupée. Elle détestait plus que tout cette inactivité constante dans la prison... Elle profitait du moindre temps dans la cour pour se défouler en courant ou en faisant des exercices, mais rien ne semblait vraiment apaiser cette énergie dévorante de tueuse en elle.

« Pourquoi tu fais tout ça ? » demanda-t-elle brusquement à Malika en reposant déjà la feuille devant elle et commençant à jouer négligemment avec la paire de ciseau, comme elle l’aurait fait naguère avec son couteau. Sauf que les bouts étaient ronds, comme ceux des enfants en école maternelle… Il n’y avait rien de plus infantilisant…

« Parce que c’est Noël ! » la réponse spontanée, voire carrément naïve de sa colocataire augmenta l’agacement de la brune

« Et alors ? C’est un jour comme un autre» son retour fut tout aussi direct et ne semblait pas attendre de réponse. Pourtant Malika n’attendit pas pour la reprendre.

« Non, ce n’est pas un jour comme un autre… C’est le jour où toute la famille se réunie, où chacun fait un effort juste pour passer un moment sympa. Et puis c’est pour remercier les personnes, montrer qu’on tient à eux… J’suis peut-être ici depuis trois ans, n’empêche que mes mômes, ils ont jamais passé un noël sans moi, ils le savent, c’est sacré ! »

En l’écoutant, le regard de la tueuse se perdit, comme si ces paroles semblaient chercher un écho dans son propre passé… mais rien ne résonna, ou peut-être quelques images de ce Noël chez Buffy.

« Celui c’est pour Alicia, la plus jeune, elle croit encore au père noël, et celui-là… » Malika commença à énumérer ce qu’elle avait préparé pour ses quatre enfants, et à lui raconter que sa sœur avait prévu de les amener le jour de noël. La brune écouta d’une oreille distraite, mais l’enthousiasme de sa colocataire avait quelque chose de contagieux, et ses yeux sombres s’éclaircirent un peu.

« Tiens »

Faith lui donna un paquet de paillettes qu’elle venait de récupérer sur une autre table, et se réinstalla pendant que Malika continuait de bavarder sans s’arrêter. Mais sa conversation, ou plutôt son quasi monologue occupa l’esprit de la tueuse, qui finit par se prêter au jeu et se saisit d’une feuille et commença à son tour à fabriquer une décoration en papier.

« Ma sœur doit les amener, elle a pas mal de route à faire, mais je verrais mes gamins le jour de noël ! »
Faith se contenta de hocher la tête face à aux projets de sa colocataire, mais sans accrocher d’avantage. Noël et son esprit lui passait décidément au-dessus…

« Qu’est-ce que tu as voulu faire ? » Malika arborait une mine perplexe en regardant la forme étrange devant la brune

« Un ange… mais je crois que c’est pas pour moi ce truc ! Je préfère la salle de sport ! » Joignant le geste à la parole, Faith réduit en bouillit sa tentative ratée, et quitta la table pour demander à sortir de la pièce.
Admin ~ Pacte des Insurgés ~ Tueuse
avatar

Carte d'identité
Fiche de présentation:
Journal:
Liens:
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 28 Déc - 17:45
La tête posée sur ses bras croisés sur l’oreiller, Faith scrutait le plafond grisâtre de la cellule. L’heure du repas était encore loin, la salle de sport était fermée, et une tension palpable entre plusieurs groupes de prisonnières l’incitait à rester éloignée de la cour, histoire de ne pas se retrouver au milieu d’une bagarre. Malgré l’impatience qui commençait à lui gagner le bout des pieds, elle restait là, laissant courir son imagination. C’était souvent la même chose : un bon combat contre plusieurs démons, une victoire… Quand ses pensées la ramenaient à des souvenirs d’enfance, ou si elle commençait à imaginer sa libération, elle revenait bien vite à la réalité.

Elle entendit à peine sa coloc de cellule entrer dans la petite pièce dont la porte restait ouverte la plupart du temps en journée. Mais avant que Malika ne se glisse dans sa couchette du dessous, elle put voir son visage couvert de larmes. Faith resta silencieuse, le bruit étouffé mais réelle des pleurs de la jeune femme confirma ce qu’elle avait aperçu.

Ce n’était pas un bruit inhabituel dans la prison, il était rare qu’une nuit s’achève sans qu’une des prisonnières ne finisse pas par craquer. La brune s’y était habituée… ou plutôt avait appris à faire avec… Mais c’était plus rare en journée… et depuis ces 4 ans jamais Malika n’avait céder. Pas très à l’aise, Faith resta silencieuse, et attendit que les pleurs se tassent.

« Est-ce que ça va ? » finit-elle par demande, sans bouger pour autant alors qu’elle entendait Malika bougeait en dessous. La latino se leva quelques secondes après, cherchant quelque chose dans ses affaires, sans doute pour se donner une certaine contenance alors qu’elle finit par répondre.

« Mes gamins ne pourront pas venir demain, la voiture de ma sœur a lâché, elle ne pourra pas les amener » Alors que Faith cherchait un mot sympa, quelque chose à lui répondre, déjà Malika avait quitté la cellule, le visage fermé et triste.

Cinq minutes plus tard, la brune quitta la petite pièce à son tour et rejoignit les téléphones mis à disposition. C’était bien la première fois qu’elle cherchait à joindre l’extérieur.

« Allo… Cordy ? C’est Faith

-Ouais, joyeux noel à toi aussi, tu peux me passer Angel, j’ai pas tellement le temps… »

***
A plat ventre, battant avec ses pieds la mesure de la musique qu’elle écoutait dans ses écouteurs, Faith parcourait, plus qu’elle ne lisait, un magasin un peu périmé de potins sur les dernières starlettes à la mode. Régulièrement elle piochait dans le petit sachet de chocolats de noël bas de gamme récupéré à la cantine.

« Faith ! J’ai pu les voir, mes enfants » Le visage éclatant, Malika venait de la rejoindre dans la cour où Faith s’était installée sur un banc au soleil. La brune retira ses écouteurs pour entendre sa coloc.

« C’est un miracle, ma sœur m’a raconté, quelqu’un est venu chez elle ce matin tôt et les a emmener ici pour la visite et le repas de noël comme c’était prévu. Et elle m’a dit qu’il lui avait même donné l’argent qu’il fallait pour réparer sa voiture »

Un très léger sourire en coin apparut sur les lèvres de l’ancienne tueuse. Il fallait toujours qu’il en fasse plus…

« Comment ils vont tes mômes ? » détourna rapidement la conversation la brune, sachant que Malika n’allait pas se faire prier pour parler de ses enfants. D’ailleurs cela ne manquait pas et bien vite la latino lui raconta en détail les quelques heures qu’elle venait de passer avec sa famille, et ce que devenait ses enfants.

***

« Lehane, au parloir, et dépêches toi, ça se termine dans 15 minutes »

Surprise mais sans une seconde d’hésitation, la brune sauta du haut de sa couchette et atterri avec agilité au sol. Dans un geste léger, elle récupéra un ange en papier sur le petit bureau qu’elle partageait avec Malika.

« Tu vas vraiment offrir ça à quelqu’un ? » demanda sa coloc avec une moue septique en voyant la brune saisir l’objet en papier. L’ange avait maintenant deux longues dents, et des cheveux bruns dessinés rapidement au feutre noir. Il portait une épée.

« Oui » répondit simplement la brune avec un très large sourire aux lèvres avant de quitter la petite pièce. Finalement, elle avait bien envie d’y croire à cet esprit de noël…

Fin
rendeer Très belles fêtes de fin d'année ! santa

Admin ~ Pacte des Insurgés ~ Tueuse
avatar

Carte d'identité
Fiche de présentation:
Journal:
Liens:
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Following Angel Investigations ::  :: Retour vers le passé-