Following Angel Investigations

Los Angeles
 
Bienvenue sur Discord!
La force est de retour et elle vous met au défi, les relèverez-vous?
Julian annonce son grand retour, venez participer à la conférence de presseorganisé en son honneur.

Partagez | 
 

 Quand il n'y a plus d'espoir, il reste la vengeance ( PV Spike)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lisbeth Salender
Innocents~Humaine

avatar
MessageSujet: Quand il n'y a plus d'espoir, il reste la vengeance ( PV Spike)   Jeu 23 Fév - 20:02

Les dents serrées, les poings fermés, la brune continuait d’avancer le long du trottoir défoncé qui n’en était plus vraiment un. Dans la chaleur encore forte de la nuit, les odeurs provenant d’un peu partout montèrent jusqu’aux narines de la grande brune. C’était écœurant. Tout la dégouttait maintenant dans cette ville qu’elle avait pourtant parcouru avec plaisir des jours et des nuits entières en compagnie d’Alex. Alex… C’était pour elle qu’elle était encore ici. Elle ne partirait pas avant d’avoir détruit ce monstre qui l’avait transformé.

Elle déambulait dans les rues sans vraiment de but précis. De toute façon, elle finirait par tomber sur un de ces morts-vivants, de ces charognards… Maintenant qu’elle en connaissait l’existence, elle avait l’impression d’en croiser à tous les coins des rues dès que la nuit tombait. Après de longues recherches sur le net, elle avait découvert, en même temps qu’un tout nouvel univers, que Mexico regroupait en réalité une forte concentration de vampires et de démons. Ville maudite…

Un groupe d’hommes était regroupé à l’entrée d’un bar. De simples humains comme elle… Elle s’en débarrassa d’un coup d’œil, et continua son chemin. A son passage, ils sifflèrent, et l’interpelèrent. Elle les ignora, ce n’était pas vraiment délibéré, ils ne faisaient déjà plus partis de son monde. Elle ne réagit que lorsque l’un des hommes tenta de la retenir en posant une main sur son épaule.Elle sursauta, puis attaqua aussitôt, répondant par un coup de poing violent. Cela surprit l'homme, qui resta interloqué quelques secondes avant de répondre à son tour. Même si elle avait appris à mieux se défendre ces dernières semaines, ce n'était pas suffisant... même face à de simples mortels.
Elle encaissa un premier coup au visage, mais réussit à esquiver le second. Elle recula de quelques pas. Ce n'était pas la peur qui animait son regard, mais la colère, une fureur qui ne la quittait plus depuis la mort d'Alex. Elle qui d'habitude était indifférente à tout sentait littéralement son corps, son esprit exploser ! Ses yeux sombres, mais le visage impassible, interpellèrent l’individu, qui arrêta quelques secondes son mouvement vers elle. Ils s’arrêtèrent tous lorsqu’elle sorti de son sac en un mouvement rapide une arme. La main sûr d’elle, elle la pointa vers son agresseur. Malgré leur stature et leur nombre, les hommes abandonnèrent.

« Dégage d’ici salope »

Elle reprit son chemin, mais garda l’arme dans sa main. Ces dernières semaines, elle avait découvert qu’elle était particulièrement douée pour tirer. Elle savait contrôler sa respiration au bon moment, et ce sens de la précision. Elle était déjà passée plusieurs fois dans le coin, elle avait repéré cette fenêtre soudainement barricadée, à l’étage d’un petit immeuble qui semblait abandonné. Mais elle n’avait aucune connaissance des lieux à l’intérieur. Alors elle chercha un peu avant de trouver la cage d’escalier. Elle grimpa avec un bon rythme, poussée par la rage et ce besoin de vengeance. Une fois à l’étage, elle tâcha de s’orienter, cela n’avait jamais été son fort. Alors elle commença par se perdre, sans trouver la pièce qu’elle recherchait, déambulant d’un appartement à un autre.

Une odeur de cigarettes vint jusqu’à elle. Il y avait bien quelqu’un. Elle se mit encore un peu plus sur ses gardes, mais décidée, en prit la direction. Elle entra dans un nouvel appartement, elle réussit cette fois-ci à se retrouver et se dirigea vers la pièce qui devait être celle dont la fenêtre avait été bloquée par des planches de bois.

Lorsque sa lampe éclaira soudain un homme d’une trentaine d’année, blond platine, Lisbeth se figea, surprise. Puis elle pointa tout de suite son arme sur l’inconnu. Elle se fiait à son instinct, il n’était pas humain. Ce n’était pas lui qui avait transformé Alex, elle l’aurait reconnu. Mais il avait peut-être des choses à lui apprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spike
Admin ~ Pacte des insurgé ~ Vampire

avatar
MessageSujet: Re: Quand il n'y a plus d'espoir, il reste la vengeance ( PV Spike)   Ven 15 Sep - 17:21

Mexico..... Ville de malheur. Les divers recherches du vampire l'avait mené ici, mais rien, pas de Blanche, pas d'oiseau de nuit... Il était exténué, à bout de nerfs, elle l'avait abandonné mais pourtant son âme, cette âme maudite continuait de brûler d'amour pour elle, c'est presque comme si il pouvait ressentir son cœur battre à lui en déchirer la poitrine. Afin de se reposer un peu et rassembler de nouvelles informations, plus fiables ce coup si, enfin il l'espérait, il se posa durent quelques jours dans un lieu des plus insalubre, mais ça faisait l'affaire pour le moment.

Un soir tranquille, une jeune femme brune apparu devant lui alors qu'il étais tranquillement en train de fumer la énième cigarette de la journée, des cadavres de bouteilles l'encerclait et face à lui cette femme..... Revolver en mains, cette scène était presque cocasse aux yeux de Spike. Était-elle au courant qu'une arme à feu lui ferait mal mais sans plus ? Savait-elle seulement ce qu'il étais ? Il leva la tête, recrachant la fumée qui alla en direction de l'humaine.

- Il est un peu tard pour visiter ce genre d'endroit ma grande, mais je vois que tu as pensé à tout. Tu es une serial killeuse un truc du genre ? Ou juste un inconsciente désespérée ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lisbeth Salender
Innocents~Humaine

avatar
MessageSujet: Re: Quand il n'y a plus d'espoir, il reste la vengeance ( PV Spike)   Dim 29 Oct - 21:07

Elle ne baissa pas son arme, son visage resta impassible alors que l’individu la questionnait. Elle ne releva pas son ton familier, cela glissait sur elle. Un silence de quelques secondes passa, puis sans se questionner davantage, elle appuya sur la détente. Son regard était noir, mais ne semblait pas voir vraiment le vampire sur lequel elle venait de tirer.

« Ni l’une ni l’autre » Le ton n’était pas ironique, il semblait même sérieux. Elle ne bougea pas plus, sans plus de réaction alors que le vampire blond platine s’écroulait contre le mur. Elle savait que cela n’allait pas le tuer, juste l’assommer pendant quelques secondes.

Toujours dans un mouvement précis, limité à l’essentiel, presque mécanique, la brune se baissa pour saisir un morceau de bois qu’elle recouvrir d’un tissu qui traînait dans le taudis. Tout en surveillant d’un œil le monstre, elle saisit son briquet toujours à porter de main dans une de ses poches. La torche improvisée s’embrasa.

« Où est le vampire qui se fait appeler « El diablo » ? » Sa voix toujours neutre, presque monocorde contrastait avec ses yeux noirs. Elle approcha la torche de la créature, comptant l’effrayer. En fait, elle n’était même pas certaine que le feu soit réellement efficace sur les vampires, mais plusieurs sources sur internet semblaient le confirmer. De toute façon, elle ne lâcherait aucune piste qui lui permettrait de retrouver le meurtrier d’Alex. D’habitude, elle était capable d’imaginer en quelques secondes toutes les conséquences de ses actions et de choisir la plus pertinente. Depuis la disparition de la belle brune, toute logique semblait l’avoir quitter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spike
Admin ~ Pacte des insurgé ~ Vampire

avatar
MessageSujet: Re: Quand il n'y a plus d'espoir, il reste la vengeance ( PV Spike)   Ven 8 Déc - 3:11

- Mais ça va pas tu es complètement folle! On ne tire pas sur les gens comme ça! Tu va finir par tuer quelqu'un... Ola, doucement avec ça aussi ma jolie, tu pourrais te faire mal...

Avec du mal le vampire se redressa et posa sa main sur sa blessure afin de faire une constatation des dégâts. Donc en effet la jeune femme savait ce qu'il était, ça évitera au moins de passer par les présentations embarrassantes.

- El Diablos? Tu es au Mexique Princesse, tout les chefs de gangs et petit vampire qui veulent se faire passer pour puissant se font appeler El Diablos. Il parait que porter le nom du Diable c'est à la mode... Quelle connerie.


Le vampire tentent d'oublier la plait qui commençait déjà à se refermer doucement s’allumât une cigarette grâce à la torche improvisé de la brune, puis en quelques seconde la désarmât et la fit tournée sur elle même, les gestes rapide et précis ne laissèrent aucune chance à la jeune femme. Il balançât la torche à l'autre bout de la pièce puis bloquât un des bras de la jeune femme dans son dos maintenant le second contre sa poitrine. Dans son dos il pouvait sentir le poud de la brune danser dans son coup, le vampire se transformât et fit semblant de la morde avant de la jeter contre le mur d'en face

- Et voilà, tu es morte! Enfin si tu étais tomber sur un autre vampire que moi. Tu sais réfléchir des fois! Tu n'es pas une tueuse, aucun potentielle, tu pensais pouvoir faire quoi? Éclairer mon visage avec cette torche pour que je parle?! Tu es venue voir le mauvais vampire chérie. Moi j'aide la veuve et l'orphelin, pas les tarer dans ton genre qui tente de ce suicidé. Tu veux trouver El Diablos? Tu es déjà morte. Change d'avis et rentre tranquillement chez toi.

Spike retira son masque démoniaque et enfila son manteau qui était sur le sol au milieu des épaves de bouteilles, le soleil commençait à se coucher et il c'était assez reposer, même si la blessure de la brune rebelle lui faisait encore mal il devait reprendre son chemin.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lisbeth Salender
Innocents~Humaine

avatar
MessageSujet: Re: Quand il n'y a plus d'espoir, il reste la vengeance ( PV Spike)   Lun 11 Déc - 21:57

En s’approchant du vampire, Lisbeth pensait l’effrayer, elle était bien loin de réfléchir au danger possible ; pourtant elle connaissait le risque… En quelques secondes et malgré la blessure qu’elle venait de lui infliger, le vampire fit tomber la torche improvisée, et la maîtrisa jusqu’à la bloquer complètement. Elle pouvait maintenant sentir son souffle froid, son odeur de tabac qui lui souleva immédiatement le cœur. Elle n’eut pas davantage le temps de réagir, déjà, telle une poupée de chiffon, elle s’écrasa contre le mur à proximité. Le choc lui coupa le souffle et elle s’écrasa au sol.

Il continuait de parler, l’assommant de paroles qu’elle ne suivait qu’à moitié. Elle ne sentait pas la douleur de ses blessures, mais elle ne pensait qu’à son objectif : retrouver cet El Diablo, et trouver un moyen de le tuer. Le reste était secondaire. Alors lorsque le blond platine enfila son manteau et semblait partir, l’adrénaline et la soif de vengeance aidant, elle parvint à se relever, et l’interpela chancelante.

« il porte un chapeau noir assez grand, type sombrero, avec une bordure argentée. Il est assez grand, une taille plutôt élancé, et une barbe de quelques jours. Il a les cheveux longs qu’il attache en queue de cheval. Et ses bottes sont façon cow-boy, noires aussi, avec des éperons argentés »

Toujours peu assurée sur ses longues jambes, la brune maigrichonne s’avança de quelques pas, prête à s’élancer à nouveau sur le vampire s’il cherchait à disparaître sans rien dire. Il était trop bavard pour ne pas connaître les environs, c’était sa seule piste depuis plusieurs jours. Elle reprit donc ses descriptions, tel un inventaire technique, complètement en décalage avec la situation réelle de danger dans laquelle elle s’était mise.

« Il ne doit pas être d’ici, il parle avec un accent américain assez fort, peut-être du Kansas. Il se peut qu’il soit accompagné souvent de deux autres vampires »

La brune ferma les yeux quelques secondes, pour se concentrer sur la scène qui s’était graver dans sa mémoire : la bouche du vampire teintée du sang d’Alex et le corps de sa compagne qui s’affaissait jusqu’à glisser dans un mouvement presque sensuel jusqu’au sol. Et ces deux autres monstres qui riaient et la maintenaient.

« Les deux autres sont d’ici, ils ont le visage typé, l’un d’eux n’a parlé qu’espagnol. Physiquement la quarantaine, un peu trop fort plus que musclés. Les deux avaient des tatouages aux avant-bras, le même, une tête de mort avec deux ailes, c’est le signe d’un gang du nord de la ville »

Lisbeth s’arrêta enfin, presque essoufflée d’avoir tant parlé… ou peut-être que c’était dû à cette douleur dans la poitrine à chaque respiration depuis qu’elle avait percuté le mur. Mais elle n’y pensait déjà plus, attendant une réaction de la créature qu’elle avait surprise ici. C’était la seule chose qui comptait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spike
Admin ~ Pacte des insurgé ~ Vampire

avatar
MessageSujet: Re: Quand il n'y a plus d'espoir, il reste la vengeance ( PV Spike)   Mar 12 Déc - 1:00

Le vampire s'arrêta, il s'alluma une autre cigarette, hésitant entre ressentir de l'exaspération ou du respect pour cette humaine... Soit elle avait beaucoup de courage, soit elle était complètement stupide, mais dans les deux cas Spike connaissait ce genre de personne, prêtes à tout pour assouvir une vengeance, car il le savait il n' avait que ça pour le rendre aussi tenace. Mais hélas il connaissait aussi le danger de ce genre de quête, bien trop souvent les personnes avec cette envie finissent par en mourir. Et quoique le vampire recherchait, il n'arrivait toujours pas à laisser une innocente finir entre les pattes d'un vampire.

- Tu ne vas pas lâcher l'affaire hein... Même si je te proposais de m'en occuper à ta place tu refuseras... Il t'a enlever quelqu'un... Qui? Si tu veux que je t'aide dis moi qui... Et je t'aiderais.

Le vampire partie, sans se retourné.

- Je sais où le trouver! Lâchât-il dans la fouler, couvrant le bruit de ces pas.

Dehors la nuit était tombé et le clame avec, pourtant il entendait parfaitement le bruit des pas de la jeune femme, irrégulier et pressé. Il entendait également son souffle et le sang qui coulait irrégulièrement dans son corps. Elle devait avoir quelques côtes de cassé et peut-être même une hémorragie qui ne serait la tuer, du moins pas si elle se reposait... Ce qui ne semblait pas être dans ces priorités. Spike était étonné par sa ténacité, tout humain normalement constituer aurais préféré rester à l'abris avec de tel blessure et surtout il ne tiendrait pas la vitesse de marche du vampire qui était assez soutenue. Pour adoucir son pas il ralenti le sien, restant à bonne distance mais suffisamment près pour qu'elle est toujours un œil sur lui et puisse le suivre. Après de longues minutes de marches il entra dans un bar et se posa à une table libre, il leva le bras et appela de barman.

- Tu prend quoi? Dit-il à la jeune femme à peine fut-elle entrer dans le bar à démon. Dépêche-toi donc de t'asseoir, il vont te prendre pour leurs repas.

Le vampire donnât un coup de pied dans la chaise pour l'écarter de la table afin qu'elle viennent en face de lui. Après avoir passé commande il débuta la discussion.

- On va commencé par la politesse, même si c'est pas mon genre, moi c'est Spike, tu as surement un nom?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lisbeth Salender
Innocents~Humaine

avatar
MessageSujet: Re: Quand il n'y a plus d'espoir, il reste la vengeance ( PV Spike)   Mar 12 Déc - 18:27

Lisbeth ne comprit pas vraiment les premières paroles du vampire. Pourquoi proposerait-il de s’occuper de détruire El Diablo pour elle ? Lui aussi était une créature du mal. Il continua de parler, devinant qu’elle cherchait à se venger. Il avait raison, El Diablo lui avait enlevé quelqu’un mais elle n’en parlerait certainement pas à ce blond platine, lui aussi était un monstre.

Alors qu’elle songeait à le laisser partir finalement, il lança « Je sais où le trouver ». Il n’en fallu pas plus pour qu’elle le suive sans réfléchir aux conséquences. Elle ne chercha pas à se rapprocher tout de suite, ni même à attaquer. Elle savait qu’elle devait faire autrement. Il marchait d’un pas rapide, la douleur dans sa poitrine se faisait régulière et intense, mais elle ne voulait pas y penser. Cette « balade » dura un moment dans la chaleur désagréable de la ville.

Enfin, il ralentit le pas, un peu plus loin, il s’arrêta devant un bar à l’enseigne clignotante et entra dans l’établissement. Elle resta plusieurs longues minutes plantée à quelques mètres de la porte. Elle n’aimait pas ces endroits bruyants, elle ne sortait que dans les quelques bars qu’elle connaissait parfaitement bien, où elle était devenue une habituée à qui on ne posait pas de question, qu’on ne regardait même plus.

Elle serra le poing plusieurs fois pour s’encourager. Elle devait tout faire pour venger Alex… Elle finit par pousser à son tour la porte et entra dans une ambiance moins chargée qu’elle ne l’avait craint. Malgré l’heure, le bar était n’était pas rempli. Sans un mot elle se rapprocha du vampire habillé de cuir. Comme si cela était parfaitement normal, il l’encouragea à s’asseoir et lui demande ce qu’elle voulait prendre. Elle resta silencieuse, et réagit seulement lorsqu’il ajouta qu’ils allaient la prendre pour leur repas. Elle réalisa alors que les autres clients étaient quasiment tous des démons… Elle ne paniqua pas, mais recherchait déjà dans sa mémoire quais photographique l’identité de ces monstres. Jamais elle n’en avait vu autant concentré dans un seul et même endroit, c’était passionnant !

Le barman s’éloigna, n’insistant pas face au mutisme de la grande brune qui restait sans mot dire assise sur sa chaise à observer discrètement le reste du bar. Le vampire reprit la parole, et se présenta… Spike… A nouveau la mémoire de la jeune femme fonctionna en accélérée, et lui revinrent des copies de grimoire trouvées sur internet… Spike : une légende dans le milieu des vampires, un tueur de ces filles qui étaient présentées comme des tueuses. Est-ce qu’il s’agissait du même vampire ? On parlait d’un monstre sanguinaire, il avait plutôt l’air d’un vampire aigri et bavard…

« Combien tu veux pour me dire où il se trouve ? »

Rien ne se faisait gratuitement, et elle avait pu comprendre au cours de ces dernières semaines que même les vampires n’étaient pas forcément les derniers à apprécier l’argent. Elle n’était pas ou plus en position de se battre et même si elle détestait cette idée de « collaborer » avec un vampire, c’était encore le plus simple. L’argent n’était pas un problème pour elle, elle dépensait peu alors que ses parents lui avaient laissé un héritage conséquent, sans compter l’argent gagné par Alex lors de ses trafics de médicament, qu’elle avait habilement su mettre à l’abri en dehors des Etats-Unis avant son arrestation des années plus tôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spike
Admin ~ Pacte des insurgé ~ Vampire

avatar
MessageSujet: Re: Quand il n'y a plus d'espoir, il reste la vengeance ( PV Spike)   Jeu 14 Déc - 23:15

- Combien coûte ta vie?

Le vampire prit la bière que le barman venait de posé devant lui et en but la moitié d'une traite.

- Tu sais où on est ici? Dans un bar à démon. Si tu veux des informations, ces dans ce genre de lieu qu'il faut allez, pas dans des immeubles abandonné... Regarde et apprend.

Spike se leva et se dirigea vers le bar, il commandât un verre de sang chaud et commença à discuter de tout et de rien avec un démon assis à côté de lui. Quel temps il fait, combien de tueuse à son tableau de chasse et enfin le sujet qui l’intéressait, enfin qui intéressait la brunette.

- Au faite, tu semble d'ici, tu saurais où je pourrais trouver El Diablo, LE El Diablo, pas les autres abrutit. J'ai quelques chose pour lui, il devait me rejoindre ici, mais il m'a fait faux bon, pas très polie de sa part.

- Je crois qu'il réside dans une maison près du palais présidentiel, j'ai entendu dire qu'il bosserait pour le président Nieto en personne. Il a su graver les échelons lui... Et ils auraient bien besoin de quelqu'un comme toi, trois tueuses c'est pas rien.

- Prend-toi un verre, je te le paye.

Il déposa un billet sur le bar et retourna à sa table.

- Voilà j'ai ton info, mais change d'avis, jamais tu entreras chez lui. Je ne sais pas ce qu'avait fait ton ami, mais ce type ne tue pas au hasard. Mais toi par contre tu ne va pas faire deux minutes face à lui. Tu n'es pas assez entraîner chérie.

Spike paya les consommation et ressorti du bar. Il prit la direction du palais présidentiel avec Lisbeth. Mais ce qui était sur c'est que cette fille était étrange, peut loquasse et très, très borné.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lisbeth Salender
Innocents~Humaine

avatar
MessageSujet: Re: Quand il n'y a plus d'espoir, il reste la vengeance ( PV Spike)   Mer 27 Déc - 13:35

Le vampire ne lui demanda pas d’argent, mais continua d’ironiser en lui demanda combien valait sa vie. Il aurait été surpris de sa réponse si elle s’était donné la peine de lui donner. Mais déjà il avait vidé la moitié de son verre et rejoignit le bar. Elle ne bougea pas davantage, restant quasi immobile, scrutant sans vraiment de discrétion la scène. Heureusement le monstre choisit par Spike était déjà bien entamé par l’alcool et n’ prêta pas attention. Elle put suivre la conversation… et du bien admettre que le blond platine était plus malin qu’il n’en donnait l’air… Il savait amener les confidences, ce qui n’était pas son cas. A cause de son handicap, elle n’avait jamais été très douée pour les interactions sociales.

Le vampire revint vers elle, et chercha à la décourager à nouveau à chercher à se venger, d’autant que celui qu’elle recherchait semblait avoir des appuis haut placés. Son regard se figea une seconde lorsqu’il lui indiqua qu’Alex n’était certainement pas morte par hasard. Elle n’y avait pas pensé ou plutôt ne s’était jamais posé la question, trop absorbée par la recherche du responsable et la découverte de ce monde de monstres nouveau pour elle.

Alex connaissait-elle cette créature qui l’avait tué, ou même peut-être le président Nieto ? A nouveau le visage de la jeune femme alors qu’elle était attaquée par le vampire lui revint en mémoire. La peur était là, mais pas la surprise… La grande brune réalisa alors plus profondément qu’elle ne savait pas tout de sa compagne. A vrai dire, elle ne l’avait jamais beaucoup questionné sur ses activités, sa présence lui suffisait. Et depuis sa mort, elle n’avait pas eu le courage de toucher à ses affaires.

Qu’est-ce que ça changerait au fond qu’elle connaisse la vérité ?

« Pourquoi tu me suis ? » Elle s’arrêta soudainement alors qu’ils prenaient la direction du palais présidentiel. Le blond ne l’avait pas lâché depuis le bar, et il semblait décidé à l’accompagner, ce qui n’était pas du tout dans ses intentions. Elle ne savait pas du tout comment elle allait s’y prendre, mais l’aide d’un de ces monstres n’était pas prévu.

Ils étaient déjà parvenus aux alentours du palais présidentiel. Au-delà même de la présence de créatures maléfiques comme gardes du corps, la demeure était hautement sécurisée, avec un nombre important de caméras qui balayaient les environs. Cela rassura presque la brune, ça elle saurait s’en occuper… et il serait sans doute plus sur de surprendre le vampire qui avait tué Alex dans son quotidien plutôt que dans la ville flanquée de sa troupe.
Sans un mot supplémentaire, elle tourna les talons pour reprendre la direction de son hôtel. Pour s’introduire dans le système de sécurité du palais, elle avait besoin de son ordinateur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spike
Admin ~ Pacte des insurgé ~ Vampire

avatar
MessageSujet: Re: Quand il n'y a plus d'espoir, il reste la vengeance ( PV Spike)   Dim 7 Jan - 22:27

- Je n'ai rien d'autre à faire

Lui répondit-il alors qu'il la suivait jusqu'au palais présidentiel, arrivé devant il la regarda faire le point mentalement des lieux, puis comme une furie elle repartie dans le sens opposé. Il continua de la suivre comme son ombre avant de la tirer de force dans un renfoncement afin d'évité une patrouille de garde mexicaine, rien de bien surnaturel, mais il était dans une zone interdite au public, et ça, Lisbeth ne semblait pas s'en être rendue compte. Spike se collât contre elle, la cachant de toute sa hauteur, une main sur la bouche de la jeune femme et l'autre lui faisant signe de ne rien dire. Puis une foi la garde partie il la reprit par la main et la tira à quelques mettre de là, dans un lieu hors contrôle.

- Tu dois faire plus attention. Tout la zone à un kilomètre autour du palais est interdite au public, des rondes sont faite régulièrement. Ce ne sont pas des créatures surnaturel qui les font mais des militaires, cependant à l'intérieur il y a des sorcier télépathe qui surveille les lieux, ainsi que des vampire et des démons.

Le vampire s'était déjà informé sur la surveillance des lieux, le vieux Nieto avait en sa possession un objet que Spike recherchait pour un démon qui lui avait proposer de lui supprimer son âme en contre partie de cette chose, ça faisait donc quelques temps déjà qui tentait de s'introduire sans grand succès dans le lieu hautement sécurisé.

Il fit signe à la jeune femme de le suivre.

- J'ai quelques idée pour entrer à l'intérieur de la bâtisse, viens.

Il se dirigeât vers une vielle bicoque qui semblait inhabité depuis longtemps, pourtant les cadavre de bouteille et l'odeur de cigarette froide démontrait le contraire. Spike fouilla dans des papiers éparpiller au sol et en sortit les plans des sous terrain de la ville.

- Ils sont également protéger mais uniquement par des créatures et de l'informatique bas de gamme. De plus c'est à l’abri des regards extérieur, ce qui évitera aux habitants de nous dénoncer, et caché des rayon du soleil...

Puis le vampire s'arrêta avant de se tourner vers la jeune femme toute frêle et surtout humaine qui l'accompagnait...

- Tu as quoi pour te défendre? C'est pas que je doute de ta force physique, mais... vu mon expérience tu tiendra pas dix seconde... Et c'est pas ton arme à feu qui va faire beaucoup de dégâts. Tu dois déjà t'équiper, je connais quelqu'un pour ça en ville, il pourra te donner ce qu'il faut, moyennement finance. Ensuite, tu dois t’entraîner... Apprendre à te battre... Ou du-moins à te défendre et éviter les coups. En tout cas toute seule tu passeras pas le seconde portail, sauf si tu passe par les sous sol, mais là tu ne fera pas dix mettre après en être sortie... A toi de voir.

Le vampire se posât sur le sofa délabré du salon et s’allumât une cigarette tout en regardant le plafond en décomposition de la maison.

_________________


Dernière édition par Spike le Mar 9 Jan - 19:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lisbeth Salender
Innocents~Humaine

avatar
MessageSujet: Re: Quand il n'y a plus d'espoir, il reste la vengeance ( PV Spike)   Lun 8 Jan - 16:39

Elle n’avait pas vraiment écouté sa réponse, et déjà elle repartait en direction de son hôtel, avec l’idée en tête de s’introduire dans le système de sécurité du palais. Elle ne remarqua pas plus qu’il la suivait à nouveau. Mais violement, il la tira vers un renfoncement, et se colla à elle, bloqua ses mouvements. Sans la main sur sa bouche pour étouffer son cri, elle aurait sans aucun doute alerté tout le quartier. Elle ne supportait pas le moindre contact physique avec un inconnu, et encore moins quand il s’agissait d’un vampire. Elle chercha à se débattre, mais la contention physique du blond platine était largement plus forte que son agitation. Elle se calma à peine lorsqu’elle aperçut le garde et qu’elle comprit ce qu’il venait de faire.

Tandis qu’il lui parlait et lui expliquait un peu plus en détail la surveillance du palais, elle tâchait de reprendre son souffle et surtout ses esprits, ayant toujours l’impression d’étouffer. Elle n’avait qu’une seule envie : fuir et s’isoler dans sa chambre pour ne plus en sortir avec plusieurs heures. Mais le souvenir d’Alex et sa volonté de la venger fut plus fort que son angoisse. Sa respiration se tranquillisa tout doucement. Elle serrait ses poings de manière répétitive, dans un mouvement mécanique qui devait l’apaiser.

Il lui fit signe de le suivre. Sans réfléchir au risque de faire remonter sa peur, elle obtempéra. Ils arrivèrent dans un semblant de maison, abandonnée et totalement insalubre. Un haut le cœur la saisit, elle resta dans un coin de la pièce, le plus proche possible d’une fenêtre éventrée où elle pourrait prendre un peu d’air. Son cerveau trop en alerte et trop apeuré lui semblait paralysé, elle écouta les autres précisions du vampire, mais ne parvenait pas à l’utiliser d’une quelconque façon.

« D’accord » parvint-elle simplement à répondre. Elle avait mieux compris la dernière partie, et elle devait bien reconnaître qu’il avait raison sur sa force physique. La soirée en était l’illustration… et elle ne voulait pas mourir avant d’avoir vengé Alex. Son regard était baissé vers le sol, comme si les détritus qui le jonchaient la passionnaient. Et puis il parlait de simplement se défendre et d’éviter les coups, cela lui allait. Elle savait bien qu’elle n’était pas une combattante, elle ne le voulait pas… Elle voulait juste restait vivante suffisamment pour tuer celui qui lui avait pris sa femme.

« J’ai l’argent. Tu peux me montrer » ajouta-t-elle en portant une main à ses côtes. La douleur revenait, il l’avait bien blessé un peu plus tôt dans la soirée, mais elle ne pouvait pas lui en vouloir. C’était elle qui l’avait cherché en premier.

« Mais pourquoi tu fais ça ? » Elle questionnait à nouveau, toujours sans croiser le regard du blond platine. Elle ne comprenait pas les motivations du vampire. Et simplement dire qu’il n’avait rien d’autre à faire ne lui suffisait pas. Son esprit rationnel ne pouvait pas comprendre comment un vampire, une brute pouvait subitement lui apporter son aide

« Qu’est-ce que tu vas y gagner ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spike
Admin ~ Pacte des insurgé ~ Vampire

avatar
MessageSujet: Re: Quand il n'y a plus d'espoir, il reste la vengeance ( PV Spike)   Lun 8 Jan - 17:14

Le vampire releva la tête et regarda plus en détaille la jeune femme, elle ne semblait vraiment pas à son aise ici, et il fallait dire que le lieu n'était pas ce qu'il se faisait de mieux, même pour un vampire. Il se leva et prit la direction de l'extérieur, à l'arrière de la maison se trouvait un jardin qui coupait violemment avec l'intérieur de l'habitation. Fleurit, décoré dans une ambiance zen parfaite, le vampire proposa à la jeune femme de venir s'y ressourcé d'un signe de tête, lui se posa sur une de grosse pierre prévu à cet effet avant de répondre à sa question... Mais sans dire totalement la vérité, il lui racontera plutôt un bout de son histoire.

- Mon but n'est pas de gagner quoi que se soit... J'ai fait beaucoup de dégâts durent des années,
puis un jour l'initiative m'a attrapée, je ne sais pas si ce nom te parle, c'est un commando de militaire entrainer pour capturer les vampires et autre créatures. Ils ont fait des expérience sur moi et m'ont implanté une puce dans le crâne. Elle m'empêchait de faire du mal à qui que se soit d'humain, mais pas aux démons. Puis il y a quelques année j'ai rencontrer la tueuse, elle était unique à l'époque et pour elle j'ai été récupérer mon âme, puis elle a fait en sorte qu'on me retire cette puce qui tentait de me tuer... Enfin voilà, comme Angel, mais en plus cool, j'ai une âme, pas de contre partie, juste une âme. Alors comme tu vois je ne cherche pas de payement ou autre. J'aide par envie, pour évité les gens de se faire tuer, je suis mon instinct. En plus j'ai appris la mort de quelqu'un de proche il y a peut... Alors voir une autre mourir... J'en ai pas l'envie.


Le vampire se souvint de Dawn, une de rare personne avec qui il appréciait de passer du moment, même si à l'époque c'était encore une gamine. Puis il repris.

- Et toi, c'est quoi ton problème, je suis pas idiot, je vois bien que tu ne te comporte pas comme tout le monde. Tu es différente, plus intelligente, plus obcetionnelle, mais aussi plus distante. Plus froide... Dis moi. Tu as un syndrome psychologique? Après tout on s'en fou, repose toi. Soigne toi un peu, le soleil va se lever, et il y a de quoi dormir plus loin, tu te sentira plus en sécurité de jour. Dans cet état tu ira nul part, et tu mourra de fatigue. On ira voir Diego à la nuit tombée. En attendant je resterais à l'intérieur et toi dehors. Comme ça je pourrais pas venir t'approcher, ça te va?

Sans attendre de réponse de la part de Lisbeth le vampire rentra à l'intérieur avant d'en ressortir avec des tortillas chaude, réchauffé au four en quelques minutes, il les donnât à la jeune femme avant de se poser tranquillement sur le canapé non loin de l'entrée du jardin, à l'intérieur de la maison.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lisbeth Salender
Innocents~Humaine

avatar
MessageSujet: Re: Quand il n'y a plus d'espoir, il reste la vengeance ( PV Spike)   Lun 8 Jan - 17:59

Elle pouvait sentir son regard sur elle, la détailler, et elle n’aimait pas ça. Elle devinait qu’il se posait des questions à son sujet, comme toutes ces personnes avant lui. Pourtant elle n’était pas une bête curieuse, elle était juste un petit peu différente… Mais il se leva et d’un signe de la tête l’invita à le suivre à l’extérieur, par une autre porte qui la mena à un petit jardin entouré de murs assez hauts. Le bâtiment devait être une ancienne hacienda. Le blond ne la connaissait pas, mais il avait su deviner ce qu’il lui conviendrait. L’espace clos avait quelque chose de sécurisant.

Elle put à nouveau se concentrer sur ce qu’il lui racontait, et ses explications. Il ne se fit pas prier pour lui raconter sa vie ou presque, bref toujours aussi bavard. Elle capta des mots, l’Initiative, tueuse, Angel… Cela ne lui disait rien, mais elle le gardait en mémoire pour faire des recherches plus tard… Il termina en expliquant qu’il avait perdu quelqu’un de proche récemment et qu’il ne voulait pas voir une autre personne mourir. Pourtant il ne la connaissait pas… ou seulement depuis heures. Mais elle était trop fatiguée pour discuter, et ses derniers mots faisaient écho à la perte d’Alex.

Il enchaîna ensuite en lui demanda qu’elle était son problème. Elle continua de regarder ses pieds, n’ayant aucune envie de lui répondre. Mais elle devait bien reconnaître qu’en dehors de son insupportable arrogance, il était plutôt observateur. Elle pensait qu’il allait l’obliger à répondrer et qu’elle serait encore obligée pour la centième fois d’expliquer quel était son handicap… Mais ce ne fut pas le cas, il n’insista pas, il lui proposa même de se reposer et de se soigner, puis d’aller voir son contact en soirée.

Elle hocha simplement la tête lorsqu’il lui demanda si ça lui allait. Tant qu’il gardait ses distances, cela pourrait aller. Dès qu’elle fut certaine qu’il s’était éloigné, elle releva la tête pour observer un peu plus le jardin. Il était totalement à l’opposé de la pièce où ils étaient un peu plus tôt. Elle remarqua rapidement une fontaine et un hamac à l’ombre d’un arbre magnifique. Rapidement, elle se passa un peu d’eau fraîche sur le visage, et sur ses blessures pour les nettoyer. Puis sans demander son reste, elle s’installa dans le hamac. Elle était épuisée, et ce n’était pas seulement à cause des évènements de la soirée, elle savait aussi que cela faisait partie de son handicap, qu’elle se fatiguait toujours plus vite… Elle s’endormit en quelques secondes, malgré l’endroit inconnu.

Elle se réveilla plusieurs fois dans la nuit, à cause de ses cauchemars réguliers concernant Alex, mais aussi parce qu’elle n’avait pas ses repères habituels. Il lui fallut à chaque fois un bon moment pour se rendormir. La chaleur du jour et la faim eurent raison d’elle et elle se décida à quitter enfin le hamac. Avec un certain appétit qui pouvait surprendre au vu de sa ligne très fine, elle avala rapidement les tortillas que lui avait laissé le vampire. Même froides, cela se mangeait bien…

Le vampire semblait toujours dormir, et vu le soleil encore haut, il ne risquait pas de bouger de son taudis, alors elle s’installa en tailleur devant un petit espace de terre fraîche. Avec un petit bâton, elle commença à griffonner. Petit à petit, les traits commencèrent à prendre forme, et donnaient l’apparence d’un plan… plus précisément celui du palais et de ce qu’elle avait pu voir quelques heures plus tôt de l’extérieur. Totalement absorbée son activité, la jeune femme n’entendit pas le vampire se réveiller.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spike
Admin ~ Pacte des insurgé ~ Vampire

avatar
MessageSujet: Re: Quand il n'y a plus d'espoir, il reste la vengeance ( PV Spike)   Mar 9 Jan - 20:03

Après un sommeil agité par de multiples cauchemars incompréhensifs, le vampire se réveilla, le soleil n'était pas encore totalement couché, ce qui n'était pas étonnant au Chili. Il s'étira longuement avant de se lever et de s'allumer une cigarette, il sentait la faim qui commençait à le saisir, afin de luter contre cette soif de sang, il avala une gorgé du liquide que lui avait donné la petite fille chilienne quelques mois plus tôt, avant qu'il ne prenne la route pour le Mexique. C'est dans ce pays qu'il avait rencontrer le démon qui lui avait rendu son âme, et lors de leur dernière rencontre Spike l'avait découvert gisant sur le sol, la tête détacher de son corps, il ne pouvait donc pas inversé le processus qu'il avait lui même créé. C'est aussi la-bas, qu'il eue des informations qui le décidèrent à prendre la route du Chili, et voilà que ces recherches le menait de nouveau dans ce pays... A croire que ce lieu l'appelait. Après avoir prit son remède il se dirigea vers l'extérieur, ne m'étant pas les pied dehors, une tasse de café à la main.

- Déjà réveillé! Je t'ai fait un café.

Spike posa la tasse sur une pierre juste à l'entrer du jardin, se brûlant la main au passage. Un râle de douleur sortit de sa bouche mais sans plus, il avait déjà connue pire. Il fixât sa main cloquée quelques seconde avant de se diriger vers la cuisine.

- On part dans une demi-heure ma grande, si tu veux te rafraîchir la salle de bain est au fond du couloir mais si tu préféré l'eau du plan d'eau tu as des serviettes dans la réserve extérieur.

Le vampire se servit une bière dans la cuisine et vérifiât que sa blessure, faite par Lisbeth la veille était bien résorbé, ce qui était le cas. Il fut rassurer de voir qu'il cicatrisait toujours aussi rapidement, ces quelques semaines de captivité l'avait fait douté de cette capacité, mais après tout c'était uniquement dût à ce poignard, qu'il sortie d'un des tiroirs de la cuisine. Si ils devaient aller chasser les démons cette arme lui sera utile. Il la glissa dans sa ceinture avant de prendre un peut de temps pour se rafraîchir puis il sortie chercher Lisbeth dans le jardin.

- Tu es prêtes Princesse? On y va, Diego n'est pas très loin. On en a pour 10 minutes. Par contre, je te préviens, c'est un vampire, alors pas de bêtise.

Ils sortirent de l'habitation et prirent la route en direction de la maison de Diego. Arrivé sur place, le lieu ne laissait nullement transparaître qu'ici se trouvait un marchant d'arme clandestin. L'habitation était splendide, type hacienda Espagnole, fleurie et abrité du soleil, même si de nuit le soleil se faisait rare. Le vampire entrât dans les lieux sans aucun problème et sans invitation, logique pour un vampire entrant dans un logement de vampire. Diego était rondelet et avait le physique typique Espagnole, ainsi que l'approche très familiale.

- William! Mon ami! ça fait combien de temps? 50/70 ans? Comme le temps passe vite! Et tu viens avec le quatre heures! Quel gentillesse!

Le vampire s’approchât de Spike pour lui faire une accolade sincère.

- Diego, content de te revoir mon vieil ami.Je vois que tu t'ai parfaitement accommoder à ta vie de vampire... Et quel luxe...

Le vampire se tournât alors vers la jeune femme.

- Je te présente Diego, un de mes... enfin c'est moi qui l'ai engendré. Je viens ici pour aider..., comment tu t'appelle au juste?

Il attendit un moment sa réponse avant de reprendre.

- Elle n'est pas là pour être manger.

- Ho. De toute façon elle est trop maigre... Alors il lui faut quoi à la jeune demoiselle?

- On cherche de quoi se défendre. Disons qu'on a quelques ennemis en commun, et elle aurait besoin de quoi les occire. Elle a de quoi payer.

- Très bien suivez moi les amis.

Les gros vampires les précédas dans la grande demeure les enmenant à travers divers couloirs avant de finir dans une salle sous le logement principal. Quant il allumât la lumière les mures étaient emplis d'arme en tout genre, allant de l'arme blanche basique et passant par les revolvers, les snipers et le cultisme lance roquette.

- Fait ton choix Bella. Les pris son indiquer sur les armes.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lisbeth Salender
Innocents~Humaine

avatar
MessageSujet: Re: Quand il n'y a plus d'espoir, il reste la vengeance ( PV Spike)   Jeu 11 Jan - 12:31

Complètement prise par son dessin, la jeune femme n’entendit que vaguement le retour du vampire. Elle continuait d’ajouter des éléments qu’elle avait pu observer la veille. L’odeur du café finit par la faire réagir et elle fixa encore son plan avec attention pendant de longues minutes… Il lui manquait trop d’information, c’était beaucoup trop incomplet pour que ce soit vraiment utile… Elle reprit le bâton pour tout effacer dans un mouvement de déception.

Elle entendit Spike râler de douleur alors qu’il venait de déposer le café, mais ne s’en soucia pas tellement. D’abord parce qu’elle-même avait tendance à ne pas tellement ressentir la douleur, mais surtout parce qu’elle n’avait aucune compassion pour ce monstre, quoi qu’il fasse pour elle… Il faisait partit de ces tueurs sanguinaires…

Mais elle devait bien reconnaître qu’elle apprécia le café… Elle avait tendance à être accro d’ailleurs. Puis elle se rafraîchit de nouveau à l’extérieur, profitant de la chaleur. Elle n’avait pas envie de retrouver l’intérieur des locaux, trop sombres, trop insalubres, qui lui avaient donné l’impression d’étouffer la veille. Alors qu’elle observait une des plantes du jardin depuis de longues minutes, elle fut tirée de sa bulle par le blond platine. A nouveau, il s’amusa à lui attribuer un surnom. Cela lui glissa dessus.

Le jour était tombé, le vampire pouvait circuler sans difficulté. En silence, elle le suivi alors qu’il avançait dans la ville à bon rythme. Elle n’eut pas de mal à la suivre, les blessures de la veille tiraient mais restaient supportables. Alors qu’ils entraient dans une très belle hacienda, elle resta en retrait, deux pas derrière le blond, comme à son habitude. Pendant que les vampires s’échangeaient des formules de politesse, elle observait les lieux. Etrangement l’endroit ne semblait pas hostile, et leur hôtel presque jovial.

« Lisbeth » marmonna la grande brune lorsque Spike buta sur son prénom. Il fallait bien reconnaître qu’elle n’avait pas donné son identité jusque-là. Là, spontanément, elle avait répondu. De toute façon, quoi qu’il se passe par la suite, ils pourraient la retrouver facilement. Les deux monstres continuèrent avec quelques blagues…de vampires. Mais la brune n’avait pas tellement le sens de l’humour, son visage reste impassible.

La suite devint plus intéressante alors qu’ils venaient de traverser plusieurs pièces. Ils arrivèrent dans une pièce qui dévoila sur ses murs des centaines d’armes différentes. L’intérêt de la brune fut tout de suite capté, même si pourtant elle n’était pas du genre belliqueuse. Elle connaissait beaucoup de choses, mais pourtant elle découvrait des poignards aux formes étranges qu’elle n’avait jamais vu auparavant.

Lisbeth ne se fit pas prier après l’invitation du mexicain pour parcourir lentement la pièce et examiner quasiment toutes les pièces. Pourtant, elle savait bien que certaines choses n’étaient pas pour elle, comme les armes blanches, les poignards et autres qui obligeraient à une proximité physique avec son agresseur ou sa cible. Déjà elle ne le supportait pas, et ensuite elle n’aurait pas le dessus physiquement. Son attention finit par se resserrer sur les armes à feu ou les arbalètes. Elle n’avait jamais utilisé de flèches, mais elle aimait l’idée, c’était plus silencieux.

Elle tourna la tête vers Spike avec un regard interrogatif, sollicitant son avis. Après tout, il ne l’accompagnait pas pour rien, et s’il voulait l’aider, il pourrait toujours commencer par lui recommander l’arme qui lui conviendrait le mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spike
Admin ~ Pacte des insurgé ~ Vampire

avatar
MessageSujet: Re: Quand il n'y a plus d'espoir, il reste la vengeance ( PV Spike)   Ven 12 Jan - 16:37

Le vampire prit le temps de boire un verre avec Diego pendent que Lisbeth regardait l’air éblouis les armes qui ornaient la pièce. Ils parlèrent également du passer et rigolèrent au sujet de quelques souvenirs lier à la seconde guerre mondial… Prit par la discussion les vampires se mirent à parler la langue natal du gros Diego.

- ¿Y recuerdas al viejo Lenz? (Tu te souviens du vieux Lenz ?)

- Sí! Terminado decapitado por el Führer, ¡era el buen momento! (Oui! Fini décapité par le Führer, c'était la bonne époque!)

- Hahahaha! Oui el pobre, il n’avait rien demandé à personne, que dal, nada!

Les deux hommes rigolaient à gorge déployer à se souvenir. Puis Spike se reprit pour se concentrer un peut plus sur la jeune femme qui semblait plus perdu qu’autre chose…

- Un coup de mains.

Il s’approchât du mur et déposât sur la table plusieurs armes.

- Déjà favorise les armes à distance, arme à feu pour les démons et les humains, arbalète semi-automatique pour les vampires, tu vise pour tuer, directement le cœur, la gorge pour les démons, ou les yeux pour les désorienter. Ensuite ne néglige jamais un bon poignard, certain peuvent être très utile.

Spike en saisi un qui avait des dents de chaque côté de la lame et une pointe incurvée.

- Celui-là est parfait, très tranchant, mais si tu l’enfonces dans le ventre d’un de tes attaquants, tu pourras lui faire un magnifique collier avec ces boyaux. On va prendre ces trois là Diego. Vois avec la jeune femme pour le paiement. Et ajoute moi quelques grenade, ainsi que des jumelles et deux radios.

Le vampire sortie le temps que son ami fasse les paquets pour fumer une cigarette puis reprit la route avec Lisbeth une foi le tout encaissé. Ils marchèrent jusqu’à une autre planque, le vampire ne restait que très rarement au même endroit plus de 48 heures, beaucoup de démons le recherchaient et c’était trop dangereux pour lui de stagner. Mais après cet assaut il pourrait surtout quitter le pays… Arrivé dans la planque beaucoup plus propre que la dernière, il étalât les armes sur une table, ne laissant pas la jeune femme se reposer. Le temps leurs étaient compté s’il voulait profité de la fête national pour agir, elle avait lieu au weekend, dans deux jours.

- Bon, on a pas beaucoup de temps, Nieto et ces hommes laissait libre accès aux environs du palais durent la fête national, ça sera notre chance, la sécurité sera renforcé aux extérieurs, mais pas dans la demeure. Après les informations que m’a donné Diego, El Diablo devrait être dans ces cartiers, il n’aime pas trop ce genre d'événement et préfère rester en retrait. Les grenades servirons pour faire une diversion à l’autre bout de la ville, j’ai un ami dans le coin qui accepte de nous aider, il est fiable, et surtout, n’aime pas du tout le gouvernement Mexicain… Il interviendra ici.

Spike désignât un lieu qu’il entourât en rouge sur une carte détaillé de la ville.

- Durent ce temps on se faufilera dans les égouts jusqu’au Jardin privé de Niéto. De la il devrait y avoir quelques garde dans les hauteurs, c’est là que ce jolie joue joue intervient.

Il prit arbalète qu’il posat sur le plan.

- A nous deux on devrait les descendre assez facilement, je montrait sur le toit par l’échelle de secourt puis quant j’aurais tuer le premier vampire, tu en descendra le plus possible pour m’ouvrir la vois jusqu’au passage qui se situe ici, sur le toit. Je fais ce que j’ai à faire et te contacte grâce à nos radio quant la porte côté jardin t’es ouverte. De là tu pourras entrer sans problème. Et une foi à l’intérieur de la battisse on ira directement chez ton petit ami, ici, et on pourra lui faire tout ce que tu veux. Mais pour le moment, tu vas surtout apprendre à te servir de ton nouveau jouet.

Le vampire attrapât arbalète avec laquelle il tirât trois flèches en plein dans le centre d’une cible accrocher au murs quelques mettre derrière lui avant de tendre l’arme à Lisbeth.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lisbeth Salender
Innocents~Humaine

avatar
MessageSujet: Re: Quand il n'y a plus d'espoir, il reste la vengeance ( PV Spike)   Dim 14 Jan - 20:06

Le vampire ne se fit pas prier pour l’aider à choisir parmi toutes ces armes. Il prit plusieurs armes du mur, et commença ses explications. Lisbeth l’écouta attentivement, ses conseils paraissaient sensés, et elle acquiesça d’un mouvement de tête lorsqu’il suggéra de favoriser les armes à distance. Elle enregistra surtout ses précisions concernant l’endroit à viser. Cela pourrait être utile… Ses yeux s’écarquillèrent largement lorsqu’il lui fit le détail du massacre que pouvait faire le couteau. Il l’encouragea à l’acheter, mais elle savait déjà qu’elle ne pourrait jamais l’utiliser.

Il sortit, la laissant terminer ses achats. Elle régla rapidement. Elle n’aimait pas avoir à faire avec un vampire, alors elle ne se fit pas prier pour récupérer rapidement le tout, et rejoindre le blond platine à l’extérieur. Elle ne lui faisait pas davantage confiance, mais au moins elle savait qu’il lui serait utile. Ils marchèrent en silence encore un moment pour arriver dans une autre maison qu’elle ne connaissait pas. C’était toujours mieux que la première, elle posa le sac sur la table et sans attendre le vampire mit les armes sur la table et commença à présenter son plan, littéralement, avec une carte de la ville.
A nouveau Lisbeth l’écouta avec attention, et enregistra les informations. Elle se le répéta et visualisait déjà mentalement leur intervention.

« Est-ce qu’il est possible de savoir combien de gardes il y aura ? Ce sont des vampires ? »

Sur le papier, le plan paraissait pouvoir se dérouler sans problème. Mais elle n’était pas du genre à laisser les choses au hasard, surtout si cela impliquait qu’elle soit obligé de tirer sur un garde, peut-être un humain… L’image d’Alex s’écroulant au sol lui revint brusquement en mémoire, et son envie de la venger balaya ses doutes.

Elle prit l’arbalète que lui tendait le blond platine. Elle manipula un peu l’arme, pour étudier le mécanisme et la tension de la cordelette. Puis elle prit une flèche et prit son temps pour l’installer et se concentrer sur la cible sur laquelle venait de tirer Spike. Elle se concentra, bloqua sa respiration et tira. La flèche transperça la cible à quelques centimètres de celles du vampire. Malgré le succès de ce premier essai, la brune n’en montra rien. A nouveau, elle arma l’arbalète et prit plusieurs longues secondes pour se concentrer avant de tirer. La flèche rejoignit les autres. Elle était lente pour lancer, mais ses tirs étaient précis.

« Je ne veux pas seulement le tuer… je veux qu’il souffre » lâcha la brune dont les yeux s’étaient noircis. « Es-tu certain qu’il n’y aura pas d’autres monstres avec lui ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Quand il n'y a plus d'espoir, il reste la vengeance ( PV Spike)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand il n'y a plus d'espoir, il reste la vengeance ( PV Spike)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» «Quand une personne entre dans votre cœur, elle y reste pour toujours.» [Demon Murray]
» Quand on cherche , on trouve . Mais pas forcément ce qu'on cherchait . [ avec Nuage d'Espoir ]
» Quand l'espoir se fait rare, il y aura toujours une nouvelle qui la renforcera. {PVC le clan}
» Jeunesse haitienne: Quel espoir??? Quel avenir???
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Following Angel Investigations :: Autour de l'espace et du temps :: Retour vers le passé-
Sauter vers: