Retrouvailles et explications

 ::  :: Downton Los Angeles :: Lieux de divertissement Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Ven 13 Jan - 22:10
Asag marchait dans les rues désertes de Los Angeles. Son pas calme résonnait dans le silence de la ville. Un silence inhumain, songeait le démon. Un silence mort. Le couvre-feu avait sonné depuis près de deux heures déjà. Le démon s’étonnait de la faible présence de l’Initiative. Après les attaques zombies et l’apparente absence du gouverneur McKinley, il aurait cru à de plus fréquentes patrouilles. Asag n’était cependant pas assez naïf pour croire à un hasard. Il mettrait quelqu’un sur cette affaire dès le lendemain. Pour le moment, un autre élément le préoccupait.

Ce matin-là, il avait reçu un appel à sa suite l’informant que son assistant, Morpheus, avait quitté New York pour Los Angeles. Son interlocuteur avait semblé anxieux et Asag lui avait assuré que la situation était normale avant de raccrocher. Or, le démon ne s’expliquait pas le départ de son assistant. Il lui avait confié New York en toute confiance, sachant qu’il était certainement le seul qui pût veiller au bien de ses affaires. Il exigeait une réponse et n’attendrait pas que son assistant vînt la lui apporter. Asag connaissait suffisamment Morpheus pour savoir qu’il désirerait profiter de sa première nuit dans la mythique L.A. pour se détendre et s’amuser. Aussi fit-il une tournée des quelques bars clandestins du centre-ville. Il trouva son assistant attablé au comptoir, discutant nonchalamment avec une jeune et jolie femme. Il détailla la créature, appréciant la grâce de sa silhouette, que sa robe mettait en valeur, puis alla s’installer sur le siège à côté de celui de son homme.

Une vodka double, straight, commanda-t-il calmement au barman. Et remplissez aussi le verre de monsieur.

Asag dévisagea Morpheus, ses lèvres minces légèrement pincées. Il n’acceptait jamais d’être désobéi, et les conséquences d’un tel acte étaient souvent cruelles. Toutefois, Morpheus était son ami et le vieux démon avait en lui une confiance totale. Il ne doutait pas du sérieux du motif qui avait poussé son assistant à bafouer ses ordres et à se rendre à Los Angeles. Son regard fauve, cependant, exigeait une réponse. D’une main gantée, il prit son verre et le leva vers son ami afin qu’ils trinquent.

Certainement, ce ne sont pas que les femmes qui t’amènent en Californie, Morpheus, lui dit-il d’une voix égale.


Spoiler:
[HS]: Mon titre est dégueulasse! Si jamais tu as une meilleure idée, je suis partante!
Mafia Démoniaque ~ Démon
avatar

Carte d'identité
Fiche de présentation:
Journal:
Liens:
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 14 Jan - 18:47
Morpheus n’avait toujours pas compris pourquoi Asag avait décidé qu’il serait le mieux placé pour prendre sa place sur la côté Est. Il mettait rarement les décisions de son patron en cause, Asag était brillant, mais là c’était sans doute sa pire idée depuis des années. Le démon avait toujours préféré travailler seul, et il détestait plus que tout les petites histoires entre les autres hommes de main du boss. D’ailleurs il avait pour habitude de les regarder à distance et de s’en moquer allégrement.

Mais il s’était retrouvé du jour au lendemain obligé de répondre aux questions des autres démons, leur donner des ordres et des missions, régler leurs problèmes… Et au bout de quelques jours, sa décision était prise : ce n’était pas pour lui, quoi qu’en pense Asag. Et puis même si il ne l’avouerait sans doute pas, il avait envie de retrouver ce dernier, il appréciait sa compagnie et admirait sa façon d’organiser son entourage et les actions de ses hommes avec la dextérité d’un chef d’orchestre.

Il prit quelques jours pour organiser son départ, et s’assurer que les intérêts d’Asag seraient préservés sur New York. Avec la situation en Californie et l’influence croissante de McKinley et de l’Initiative, ce n’était pas le moment de perdre du terrain sur la côte est. Il confia donc à son tour la gestion des affaires d’Asag à un autre démon, tellement reconnaissant que sa loyauté ne faisait aucun doute.
Une fois tout réglé, il prit sans regret l’avion en direction de Los Angeles. Un léger sourire aux lèvres sous la chaleur californienne qui tranchait avec le temps humide de New York, il héla un taxi pour rejoindre au centre de la ville l’hôtel qu’il avait réservé. Il s’installa dans sa chambre plutôt luxueuse, situé à cinq minutes de l’endroit où se logeait Asag. Cela lui permettrait à la fois de préserver son indépendance, mais aussi de rejoindre son patron rapidement en cas de besoin.

Une sirène résonna dans la capitale californienne. C’était l’heure du couvre-feu. Il resta encore un petit moment dans la chambre de l’hôtel, puis décida de sortir. Evidemment il ne passa pas par l’accueil principal, il ne devait pas se faire remarquer. Officiellement, il était à Los Angeles pour affaires, c’était ce qui est était indiqué sur son visa qui lui avait permis de passer les frontières maintenant fermées de l’état. Sans difficulté, il s’éclipsa enfin de l’hôtel, laissant la tv allumée pour simuler une présence.
Trouver le club qu’il cherchait à l’adresse indiquée par un contact fut un petit peu plus compliqué, le temps qu’il se repère dans les grandes artères de LA. Enfin il s’installa au bar et commanda un whisky. La fermeture des frontières n’empêchait pas la ville d’être toujours fourni en alcool… Très rapidement, une jolie blonde accrocha son regard. Le démon n’eut pas besoin de faire beaucoup d’effort pour qu’elle le rejoigne et qu’ils commencent la conversation.

Alors qu’ils flirtaient tranquillement, quelqu’un vint les rejoindre et s’installa à côté d’eux. Asag… ça, ce n’était pas prévu… non pas que Morpheus avait eu l’intention de cacher ses intentions à son boss, mais il s’était donné la soirée avant d’aller le retrouver.

« Tu peux nous laisser ? » Avec un sourire séducteur mais qui ne laissait pas place à la discussion, Morpheus renvoya sans tellement de remord la belle blonde. Il n’aurait pas de peine à la retrouver, elle ou une autre un peu plus tard si il en avait envie.

Il resta silencieux le temps que Asag s’installa, se fasse servir un verre et lui en offre un autre. Il leva son verre pour trinquer, Morpheus accompagna son mouvement, tout en soutenant franchement son regard fauve. Il connaissait suffisamment Asag pour savoir que ce dernier ne remettrait pas en question sa loyauté.

« Elles n’ont pourtant rien à envier à celles de New-York » répliqua avec un léger brin de provocation Morpheus avant de jeter un dernier regard sur le postérieur de la blonde qui s’éloignait.

« New-York ne me convenait plus, je serais plus utile ici » expliqua-t-il cependant un peu plus sans tarder. Il savait aussi que la patience d’Asag avait ses limites, mais la réalité était complexe a expliqué.

« Alastor s’occupe de tout » reprit-il avant d’affronter à nouveau le visage plus fermé que d’habitude de son patron. « mais j’imagine que tu es déjà au courant »
Mafia Démoniaque ~ Démon
avatar

Carte d'identité
Fiche de présentation:
Journal:
Liens:
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 9 Mar - 20:22
Elles n’ont pourtant rien à envier à celles de New York, répliqua Morpheus en caressant d’un dernier regard le déhanché de la jeune femme.

Asag ne cilla pas. S’il tolérait les écarts d’insolence de son assistant, il ne les relevait plus. Il pinça les lèvres. Il avait posé une question.

New York ne me convenait plus, poursuivit Morpheus. Je serais plus utile ici.

Asag considéra un instant son verre avant de le porter à ses lèvres. Il ne lui en voulait pas. Au contraire, il songeait que son homme de main avait fait preuve de bien plus de sagesse que lui. Il avait sous-estimé l’importance du travail à accomplir et la subtilité qu’il exigeait. Dès son arrivée à Los Angeles, Asag s’était jeté sans modération dans son projet de redressement de la ville, négligeant de se reposer et de se nourrir convenablement. Il ne parvenait plus à masquer la fatigue que trahissait son corps et il se prenait parfois à des excès d’irritabilité et d’impulsivité. Il devait agir avec plus de diplomatie. Autrement, il risquait de se compromettre et de saboter son entreprise. Jusqu’à présent, il était parvenu à œuvrer en toute discrétion, mais il savait que ce n’était qu’une question de temps avant qu’on remarque sa présence. Kora disposait de nombreux espions. Il lui fallait étendre autant que possible ses racines avant qu’elle s’en aperçoive. Morpheus avait raison : Asag avait davantage besoin de lui à L.A. qu’à New York.

Alastor s’occupe de tout, ajouta son assistant, mais j’imagine que tu es déjà au courant.

Un sourire complice effleura les lèvres du vieux démon.

Je suis heureux que tu sois ici, Morpheus, lui dit-il en levant son verre.

La reconnaissance réchauffait son regard. Asag but de nouveau. Il lui importait peu que la vodka ne fût pas de la meilleure qualité. Pour la première fois depuis des semaines, il se laissa aller à se détendre. Bien plus qu’un homme de main, Morpheus était pour lui un ami fidèle et précieux. Sa présence à ses côtés l’allégeait d’un poids considérable. Même la perspective du travail qu’il restait à accomplir ne lui paraissait plus aussi insurmontable. Asag ne s’abandonna pas longtemps à cette sensation de paix relative. Si la musique rock qui émanait des haut-parleurs jouait trop fort pour lui permettre de capter les conversations, il prit soin de scruter les alentours d’un œil discret. La clientèle paraissait humaine, ce qui signifiait que Kora n’avait pas mis la main sur cet établissement. Il se doutait cependant qu’ils n’étaient pas les seuls démons présents.

Pourquoi ce bar? demanda Asag, soupçonnant que Morpheus n’avait pas choisi cet endroit par hasard.
Mafia Démoniaque ~ Démon
avatar

Carte d'identité
Fiche de présentation:
Journal:
Liens:
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 26 Mar - 20:24
Morpheus n’avait pas peur d’Asag, mais il le respectait et savait que ce dernier pouvait se montrer particulièrement sadique lorsqu’un de ses hommes ne suivait pas ses ordres et ne se montrait pas loyal. Alors malgré tout, il appréhendait légèrement la réaction de son patron, même si il ne regrettait pas une seconde sa décision de quitter New-York. Le visage tiré d’Asag se dérida enfin, il esquissa même un sourire, puis admit qu’il était heureux qu’il soit là.

Sans parler beaucoup plus, l’homme s’installa à sa table et commença à boire son verre tranquillement. Maintenant plus tranquille, Morpheus prit un peu plus le temps d’observer le démon au visage d’un homme d’âge mur. Il paraissait plus âgé que d’ordinaire, il n’avait pas besoin de lui parler pour qu’il comprenne que tout ne devait pas être si simple à LA… Cela n’avait rien de surprenant… Morpheus s’était renseigné avant de débarqué dans la capitale californienne, la situation semblait s’aggraver de jour en jour depuis que des zombies avaient mis la pagaille et surtout causé la disparition du gouverneur. Sa femme avait pris sa suite, les mesures limitant la liberté des habitants de la ville se multipliaient.

« Pour ses femmes et l’alcool. Ca ne serait pas suffisant ? » répondit Morpheus avec un large sourire tandis qu’il en profita justement pour reprendre une bonne gorgée de son verre. Les bars et la vente d’alcool étaient condamnés à disparaitre à LA, mais pourtant tout était loin d’avoir fermé. Mais ce n’était pas la seule raison de la présence du démon ici, Asag avait raison.

« La table sur la gauche » se contenta-t-il d’indiquer à son interlocuteur, sans pour autant la regarder pour ne pas attirer son regard. Une jeune femme, à peine la vingtaine s’y trouvait seule. Elle paraissait un peu perdue devant son verre, une limonade. Pourtant une certaine force se dégageait de la quasi-adolescente. Plusieurs fois, elle releva la tête en direction de la porte, observait quelques secondes les gens qui entraient. Elle attendait quelqu’un. Mais depuis que Morpheus était arrivé, aucun homme ne l’avait abordé.

« Une tueuse… Le nom de ce bar circule auprès des nouvelles tueuses qui ne veulent pas rejoindre l’Initiative… »

Depuis plusieurs années déjà, il s’était lié d’amitié avec une tueuse à New-York. Celle-ci ignorait tous de ses activités, ils passaient simplement de bons moments ensemble et le démon en profitait pour obtenir un maximum d’information. La situation n’était pas sans parfois lui rappeler la façon dont il s’était rapproché d’Anaël, malgré toute sa volonté de tirer enfin un trait sur cette histoire. Sarah, la tueuse, lui avait raconté comment elle avait accueilli deux jeunes tueuses qui étaient parvenus à quitter la Californie. Dans la conversation, elle avait évoqué ce bar sans plus cependant de précision.

« et les ennemis de l’Initiative sont forcément nos amis » termina-t-il avec un nouveau sourire, et un regard pétillant comme à chaque fois que son instinct de stratège prenait le dessus. Tout ce qui pourrait nuire à l’Initiative et au pouvoir en place était une bonne chose, ils ne devaient pas passer à côté. Quoi qu’il se passe dans ce bar pour ces filles, ils pourraient sans doute en tirer avantage.
Mafia Démoniaque ~ Démon
avatar

Carte d'identité
Fiche de présentation:
Journal:
Liens:
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 5 Sep - 17:43
La table sur la gauche, indiqua Morpheus sans toutefois tourner son visage.

Asag hocha brièvement de la tête, suivant l’attitude discrète de son ami.

Une tueuse, poursuivit-il. Le nom de ce bar circule auprès des nouvelles tueuses qui ne veulent pas rejoindre l’Initiative….

Morpheus marqua une pause comme pour créer un effet de suspense. Asag ne chercha pas à le presser de poursuivre. Il s’était accoutumé à la rhétorique pompeuse de son homme de main et savait qu’elle ne pouvait présager que du bien. Il ne s’en impatientait pas, se contentait d’attendre les mots qui feraient naître sa satisfaction.

…. et les ennemis de l’Initiative sont forcément nos amis.

Morpheus avait prononcé la fin de sa phrase avec un enthousiasme marqué d’orgueil qui ne manqua pas d’étirer les lèvres d’Asag en un rictus en coin. L’initiative de son assistant le comblait. Le vieux démon s’empara de son verre pour y chercher les lambeaux d’une réflexion. Tout ce qui concernait la nature et le rôle des tueuses lui avait toujours paru obscur, presque étranger. S’il y en avait quelques-unes qui travaillaient pour lui à New York, il n’était toutefois pas leur responsable immédiat, ne sachant profiter de leur plain potentiel.

Malgré la lente succession des années, Asage demeurait réticent à l’idée d’élargir son champ d’intérêt. Il avait œuvré pour la mafia russe durant des décennies avant de monter sa propre organisation. Il s’inspirait grandement des méthodes et des pratiques slaves et, si une bonne proportion de es membres n’étaient pas humains, il n’avait pas toujours le réflexe d’exploiter leurs aptitudes en dehors d’un contexte plus « traditionnel ». Morpheus se moquait parfois de ce côté « criminel vieux jeu ». Le vieux démon ne relevait pas la remarque, trop conscient à quel point la blague recelait de vérité. S’il pouvait compter sur son homme de main pour pallier ses lacunes, il répugnait de se voir aussi dépendant. Asag but une lente gorgée de sa vodka, tâchant de se rassurer sur le fait qu’il lui était de toute manière impossible de tout exécuter par lui-même. Une organisation n’était pas le fruit d’un seul homme, aussi âgé et puissant fût-il.

Je t’écoute, dit-il en déposant son verre. Que proposes-tu?
Mafia Démoniaque ~ Démon
avatar

Carte d'identité
Fiche de présentation:
Journal:
Liens:
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 29 Oct - 19:43
Morpheus laissa son verre sur la table pendant plusieurs longues minutes, préférant observer la réaction d’Asag. Ce dernier était plutôt avare de compliments, mais il le connaissait suffisamment pour lire sur son visage quasi impassible les quelques légers mouvements qui trahissaient sa satisfaction. Cela lui convenait parfaitement, il appréciait faire son petit effet…

« Profiter de la soirée… approcher cette tueuse peut-être » L’ambiguïté de Morpheus ressorti en une seule phrase. Il avait à la fois ce côté stratège, et en même temps imprévisible qui pouvait être déstabilisant. En fait, il savait toujours ce qu’il voulait, son objectif, et il parvenait… la méthode lui importait guère.

« Une rumeur circule… des anciennes tueuses perdraient leurs pouvoirs » continua-t-il à informer l’homme en face de lui. Il prit une nouvelle gorgée et n’ayant plus rien d’autres à apprendre à son patron, il prit le temps de l’observer un peu plus. Il ne semblait pas au meilleur de sa forme… Cela ne l’inquiéta pas outre mesure, Asag avait toujours des ressources cachées.

« Comment se passe ton installation à LA ? » continua-t-il en interrogeant à son tour, curieux d’en apprendre plus sur le travail réalisé par Asag depuis son arrivée dans l’ouest de l’Amérique. La volonté de ce dernier de s’étendre était ambitieux, peut-être même un peu fou, mais il ne doutait pas du succès de cette entreprise. Mais il se doutait que l’Initiative et ce McKinley n’allaient pas leur rendre la tâche facile.

Tout en prolongeant la conversation, il continuait de jeter un coup d’œil vigilant sur la jeune tueuse. Elle venait de terminer son verre, et regarda à nouveau plusieurs fois vers la porte. Elle s’impatientait, ce n’était pas bon, elle allait partir avant même de rencontrer son rendez-vous… Cela ne manqua pas, quelques minutes tard, elle déposa quelques pièces sur la table pour régler sa consommation, récupéra sa veste d’un geste neveux et rejoignit la sortie.

Morpheus lança un regard entendu à Asag et s’apprêtât à faire de même. Alors qu’il se leva déjà de son siège pour suivre la jeune femme, une brune entra dans le bar. Sous les yeux observateurs et surpris du démon, une scène étrange se produisit. Les deux femmes se croisèrent du regard, et semblèrent comme se reconnaître. La brune stoppa la plus jeune d’un geste rassurant sur le bras. Elles paraissaient se comprendre sans un mot. Amy, la tueuse de New York, lui avait déjà expliqué qu’il y avait une connexion particulière entre les tueuses, mais il n’en avait jamais été témoin de cette manière.

« As-tu des nouvelles de Kora ? » Finalement ils pouvaient prolonger leur discussion. Les deux tueuses, guidées par la plus âgée qui semblait prendre l’initiative, s’installèrent à une autre table. Malheureusement, il n’avait plus la même vision sur les deux femmes. Suivre leur conversation risquait d’être compliqué.
Mafia Démoniaque ~ Démon
avatar

Carte d'identité
Fiche de présentation:
Journal:
Liens:
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 19 Jan - 13:46
Profiter de la soirée... approcher cette tueuse peut-être. Une rumeur circule…. Des anciennes tueuses perdraient leurs pouvoirs….

Asag laissa cette information imprégner son esprit, examina ses angles. Une rumeur. Il fallait savoir si elle était fondée, où elle circulait et si elle se rapportait à d’autres espèces que les tueuses. Était-ce en raison d’une telle rumeur que cette jeune fille était venue dans ce bar? Le mieux démon la lorgna du coin de l’oeil. Elle était très jeune et ne semblait pas à sa place dans cet endroit bruyant. Elle jouait avec la paille de sa limonade sans toutefois en boire en jetant des regards furtifs en direction de l’entrée. Demeurer ici leur apporterait peut-être quelques réponses, songea le vieux démon en portant son propre verre à ses lèvres. Il interrompit toutefois son geste : le verre était vide. Il commanda une nouvelle fois à boire pour eux deux, promenant à nouveau ses prunelles fauves sur la foule bigarrée.

Comment se passe ton installation à L.A.? demanda Morphéus avec une curiosité manifeste.

Asag hésita un court instant, guettant l’arrivée de la barmaid, puis se décida à satisfaire son homme de main.

Ce n’est pas de tout repos, commença-t-il à voix basse. Non que je me sois attendu au contraire, je ne suis pas un imbécile. Je crains de m’être embarqué dans trop grand trop rapidement. Mais ça, tu l’avais deviné, d’où ta présence en Californie.

Le démon leva le verre qu’il venait de recevoir à l’adresse de Morphéus.

Tu seras heureux d’apprendre que les affaires de Petrov grossissent à une vitesse exponentielle. Bientôt, ce sera notre marchandise qui circulera de façon majoritaire dans la métropole. Le recrutement se fait plus difficile cependant. On se méfie, toutes espèces confondues.

Morphéus, qui surveillait la jeune fille, lui lança un signe de tête et amorça son départ. Asag tourna son visage vers la table où était assise la jeune fille – qui n’y était plus – et suivit du regard sa progression vers la sortie. Elle fut toutefois arrêtée par une autre femme sensiblement plus âgée qui la ramena dans la salle, où elles s’assirent à une table trop éloignée de la leur pour qu’ils puissent prétendre suivre leur échange. Asag pinça discrètement les lèvres, seule manifestation perceptible de sa contrariété.

As-tu des nouvelles de Kora? renchérit Morphéus.

Certes, c’était ce qui l’intéressait. Le vieux démon ne lui avait encore rien révélé sur le sujet.

Pas ici, répondit-il. Nous aurons l’occasion d’en discuter dans un endroit plus calme.

Il sortit un petit calepin et un stylo-plume de la poche intérieure de son veston et y griffonna deux adresses séparées d’un trait. Il déchira la petite feuille qu’il tendit, face à plat, à son assistant.

La première te mènera à l’hôtel où je réside temporairement. La deuxième te conduira à une petite église catholique dirigée par un vieux prêtre. Élimine-le, c’est une nuisance. Sois discret toutefois. Kora n’est pas au courant de notre présence en Californie. Mieux vaut que cela demeure ainsi le plus longtemps possible. Le vieux prêtre a un supérieur. C’est lui qui nous intéresse. Il trafique avec Kora. Je veux savoir pourquoi. Utilise les méthodes qui te siéent le mieux. Sois prudent cependant. Le dernier être à qui j’ai confié cette tâche n’est pas revenu. Une dernière chose: essaie de t'informer davantage au sujet de cette rumeur concernant la perte mystérieuse des pouvoirs.

Asag se leva et posa une main chaleureuse sur l’épaule de Morphéus.

Amuse-toi ce soir, dit-il en désignant d’un signe de tête la jolie blonde que son assistant avait repérée plus tôt dans la soirée, puis il quitta l’établissement.
Mafia Démoniaque ~ Démon
avatar

Carte d'identité
Fiche de présentation:
Journal:
Liens:
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 25 Jan - 16:54
Un sourcil de Morpheus se fronça légèrement à la réponse d’Asag qui s’interrogeait sur son arrivée en Californie et le succès de son entreprise. Il était assez rare que l’homme en face de lui exprime des doutes, même si il restait toujours réaliste. Cependant il enchaîna rapidement sur le succès de Petrov. Il n’y avait donc rien d’alarmant… Cela signifiait simplement sans doute beaucoup de travail en perspective, mais cela ne gênait pas le démon, il détestait rester inactif.

Il parvenait tout de même à jeter de temps en temps un coup d’œil discret vers les deux jeunes qui semblaient en pleine discussion, et donc moins attentives à ce qui les entouraient. La moins âgée paraissait toujours agitée.

Asag refusa d’en dire plus sur Kora, préférant être méfiant. Il avait sans doute raison. Il enchaîna en griffonnant quelques mots sur un papier qu’il lui donna. Morpheus redoubla d’attention alors qu’il lui donnait ses instructions. Il ne signala pas à son patron qu’il connaissait déjà l’adresse de son hôtel, ce n’était pas nécessaire. Pour la suite, c’était presque la routine… ll regrettait simplement de devoir être discret, cela empêchait de pleinement s’amuser…

« Je m’en occupe » confirma-t-il simplement alors que Asag prenait déjà congé, et il se contenta d’un sourire de connivence en levant son verre lorsqu’il lui conseilla de s’amuser… D’ailleurs à peine l’homme parti, Morpheus fit signe à la blonde qu’il était libre, et elle ne tarda pas à le rejoindre. Tout en continuant son jeu de séduction, il gardait un œil sur les deux tueuses comme il le pouvait. Il devait bien reconnaître que ces filles l’intriguaient. Une telle puissance pourrait rapporter beaucoup à Asag… L’Initiative avait su exploiter le pouvoir des tueuses en les intégrant, pourquoi ne pourraient-ils pas aussi en tirer avantage ?

La plus jeune des deux femmes se mit subitement à pleurer puis quitta les lieux précipitamment. La seconde la suivit. En fait le plus difficile serait sans doute de repérer et surtout de contrôler ces gamines… Il renonça à les suivre pour la soirée, il risquerait trop de se faire remarquer. Il pouvait donc profiter maintenant à loisir de la compagnie de la jolie blonde avec qui il partageait un verre.
Mafia Démoniaque ~ Démon
avatar

Carte d'identité
Fiche de présentation:
Journal:
Liens:
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Following Angel Investigations ::  :: Downton Los Angeles :: Lieux de divertissement-